Druide ajoute l’anglais à Antidote 9

Comme le dit la société Druide Informatique, « Antidote est le remède à tous vos mots », pour autant que les mots en question soient écrits en français. En fait plus forcément vu que la version 9 apporte la prise en charge de la langue anglaise.

Antidote est un logiciel de correction proposé par la société Druide Informatique. Grâce à lui, corriger ses textes n’a jamais été aussi simple vu qu’il souligne toutes les fautes, que cela soit l’accent oublié, l’accord compliqué, la virgule mal placée ou pléonasme inutile. Grâce à des filtres de plus intelligents, la solution est désormais capable de corriger la typographie, le style, les répétitions, les verbes ternes, les dates et les nombres. Malgré ses innombrables qualités, ses utilisateurs réclamaient depuis longtemps la prise en charge de la langue anglaise.

Avec Antidote 9, c’est désormais chose faite. Pour son 20e anniversaire, Druide Informatique lance en effet une nouvelle version qui prend en charge la langue de Shakespeare.

Une version anglaise qui adopte la même recette que la langue française

Pour adapter Antidote 9 à la langue anglaise, Druide Informatique a appliqué la même méthode qu’elle a appliquée avec la langue de Molière, à savoir une équipe de linguistes experts qui a travaillé environ trois ans sur le projet. Le résultat est la prise en charge de plus de 94 000 mots, de 13 000 cas d’erreurs, de 150 000 transcriptions phonétiques, de 700 000 cooccurrences et de 2,3 millions de champs lexicaux.

Antidote 9 : de l’anglais et une foule de nouveautés

Si Antidote 9 apporte la prise en charge de la langue anglaise, il ne faut surtout pas croire que c’est la seule nouveauté de cette version. Elle a en effet droit à plusieurs autres nouveautés.

Cette dernière version du logiciel a droit à 1 500 nouveaux mots, 5 000 synonymes, 11 000 liens vers des cartes géographiques et images satellites, et plus encore… Elle intègre aussi la reconnaissance des dialogues, l’intégration de liens vers des ressources externes telle que le Grand Dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française ou Wikipédia, et est capable de souligner les faiblesses d’un texte.

De la simplicité avant tout

Ce n’est pas parce qu’Antidote 9 apporte plus de fonctionnalité que son interface devient plus compliquée. Elle reste à peu près la même que précédemment, avec juste quelques améliorations, notamment au niveau des dictionnaires, lorsque les langues françaises et anglaises sont installées.

Au final, malgré les très nombreuses informations retournées par l’application, l’interface reste basique et fonctionnelle, pour le plus grand bonheur des utilisateurs, qu’ils veuillent creuser les problèmes soulevés ou tout simplement ne pas s’y attarder.

Antidote 9 reste au prix de 129,95 dollars

En 20 ans, le prix d’Antidote n’a pas changé. Il ne va donc pas changer pour Antidote 9 qui restera au prix conseillé de 129,95 dollars, ou sous la forme d’une mise à jour au prix de 59 dollars uniquement pour la langue française, ou à 99 dollars pour une mise à jour incluant la langue anglaise.

Il est bon de rappeler que le logiciel fonctionne sur Windows, Mac et Linux et qu’il n’est plus disponible sur support physique (DVD). Même acheté en magasin dans une boîte, celle-ci contient simplement un manuel de plus de 200 pages et un code de téléchargement.

Est-il utile que les correcteurs orthographiques soient multilingues ?

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentFallout 4 sort ce mardi !
Article suivantUne centaine de jeux Xbox 360 arrivent sur Xbox One

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here