Du chocolat comme médicament anti-âge

Manger du chocolat en tant que médicament anti-âge peut sembler utopique. C’est pourtant la réalité d’Esthechoc.

Alors que manger du chocolat quotidiennement pourrait être provoqué un sentiment de culpabilité, ce sentiment disparait lorsque l’on apprend que ce même chocolat serait bon pour prévenir des rides, c’est-à-dire comme médicament anti-âge.

Esthechoc a été développé par un laboratoire spin-off de l’Université Cambridge. Les scientifiques qui sont à l’origine de ce chocolat affirment qu’il ralentit l’apparition des rides et le relâchement de la peau.

Il suffit d’en consommer quotidiennement 7,5 grammes pour que les effets se fassent sentir. Esthechoc augmente la poussée des niveaux d’antioxydants et augmente la circulation pour empêcher l’apparition des rides et conserver à la peau un aspect jeune et lisse.

Les créateurs de ce chocolat affirment qu’Esthechoc peut changer la peau d’une personne de 50-60 ans pour lui rendre l’aspect qu’elle avait à 20 ou 30 ans. Les tests ont révélé que quatre semaines à manger ce chocolat anti-âge tous les jours a permis de montrer que les bénévoles avaient moins de signes d’inflammation dans leur sang et une circulation sanguine accrue au niveau du tissu de la peau.

L’Esthechoc devrait être disponible auprès des détaillants haut de gamme en Grande-Bretagne dès le mois prochain. Il sera proposé dans une boite pour une sure de trois semaines. Son prix n’a pas encore été communiqué.

Vu qu’une barre d’Esthechoc ne contient que 38kcal, ses créateurs affirment qu’il est sans danger pour les diabétiques.
La communauté scientifique relève tout de même qu’aucune étude clinique n’a pour le moment été publiée au sujet de l’Esthechoc, ce qui provoque un certain scepticisme au sujet de son efficacité réelle.

Par ailleurs, pour des experts en nutrition de l’University College de Londres, l’astaxanthine contenue dans l’Esthechoc est plus efficace en application directe sur la peau plutôt que par ingestion. De fait, la base scientifique est belle et bien réelle même si elle doit être véritablement prouvée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S6 : un design très différent
Article suivantLa matière noire à l’origine de la disparition des dinosaures

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here