Du LiFi pour se connecter à internet par la lumière

Plutôt que d’utiliser un câble ou du Wi-Fi, l’entreprise française Lucibel compte utiliser la lumière pour se connecter à internet avec du LiFi.

Au lieu d’utiliser un câble ou des fréquences radio comme dans le Wi-Fi, l’entreprise française Lucibel est en train de développer le LiFi (Light Fidelity), une technologie qui utilise la lumière.

Pour transférer de l’information vers un récepteur, le LiFi utilise le scintillement de la lumière. Pour remonter de l’information vers la lampe, de l’infrarouge est utilisé. Pour que cela fonctionne, l’ampoule est bien évidemment connectée à internet par un câble.

C’est vendredi dernier que Lucibel a présenté cette technologie, une technologie qui possède « pour l’instant » un début descendant de 10 Mb/s et ascendant de 5 à 10 Mb/s. « Nous souhaitons à présent optimiser ces performances durant la phase d’industrialisation. À terme, nous avons une limite de capacité théorique de 1 gigabit/seconde, dix fois ce qu’offre le WiFi actuellement », a précisé Edouard Lebrun, directeur du programme LiFi chez Lucibel.

Il va aussi s’agir de réduire la taille du dispositif. Pour l’heure, le récepteur possède la taille d’un gros livre. À terme, sa taille ne devrait pas dépasser celle d’une clé USB.

Le LiFi est une première « au moins au niveau européen », s’est réjoui Frédéric Granotier, PDG de la société, avant d’ajouter : « Il n’y a pas, à notre connaissance de produit équivalent sur le marché ».

Il précise : « Si l’utilisation du LiFi dans un salon n’est pas encore pour tout de suite, nous ne visons pas pour l’heure le marché des particuliers, ce sera sans doute dans trois à cinq ans. Il pourrait devenir réalité d’ici la mi-2016 dans les entreprises et bâtiments publics ».

« On peut l’installer dans des bâtiments où il y a un risque d’interférence pour le Wi-Fi, comme les hôpitaux par exemple, ou ceux où s’applique un principe de précaution concernant les ondes radio, dans les écoles ou les crèches », explique Edouard Lebrun.

Vu que la lumière ne traverse par les murs, le LiFi possède un gros intérêt en terme de « confidentialité des données ».

Lucibel espère aussi que, rapidement, « les constructeurs d’ordinateurs et tablettes s’empareront de la technologie pour l’intégrer dans leurs produits ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPluton : les mystérieuses dunes qui étonnent la NASA
Article suivantOffice 2016 : Microsoft donne la date de sortie, mais pas son prix

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here