Dyson : Samsung ne plaisante pas avec la diffamation

Après avoir accusé Samsung d’avoir copié un de ses mécanismes, Dyson s’était rétracté. Mais la campagne de dénigrement n’a pas été du gout du groupe coréen qui a décidé de contre-attaquer pour diffamation.

Via une campagne de dénigrement assortie du dépôt d’une plainte en septembre dernier, le fabricant d’aspirateurs Dyson s’en était directement pris à Samsung en l’accusant d’avoir copié le mécanisme d’un de ses modèles d’aspirateur. Deux mois plus tard, Dyson s’était rétracté en retirant sa plainte.

Alors que cette attaque était sans véritable fondement autre que le dénigrement, Samsung réagit contre cette malveillance en s’indignant, mais aussi en attaquant Dyson pour tort moral contre son image.

Indigné d’avoir été traité de copieur et voleur de brevet, Samsung compte réclamer 10 milliards de wons de dédommagement (6,8 millions d’euros), sans parler des dommages et intérêts en sus. De fait, Samsung ne plaisante vraiment pas avec la diffamation.

Samsung attaque Dyson en diffamation
Samsung attaque Dyson en diffamation

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : la 4G et plus de performances pour le nouveau Galaxy Core LTE
Article suivantCyberattaque : une faille Zero Day pour attaquer le secteur aéronautique français

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here