E-Fan : un avion 100% électrique traverse la Manche

Développé par Airbus Group, l’E-Fan est le premier avion 100% électrique à traverser la Manche.

L’avion expérimental Solar Impulse n’est pas le seul avion électrique à voler. L’E-Fan, développé par Airbus Group, compte déjà plus d’une centaine de vols à son actif.

Si Solar Impulse et l’E-Fan sont deux avions 100% électrique, ils sont tout de même radicalement différents, le premier étant alimenté par l’énergie solaire, ce qui n’est pas le cas du second.

C’est en 2011 qu’Airbus Group lance le projet de l’E-Fan. Il sera rendu public en 2013, lors de sa présentation au salon du Bourget. Bien qu’il soit encore au stade de prototype, l’objectif de l’E-Fan est d’être commercialisé à plus ou moins long terme.

Construit dans les environs de Bordeaux, l’E-Fan est alimenté par des batteries lithium-ion de 250 volts. Son autonomie est d’environ une heure de vol pour une vitesse de croisière de 160 km/h.

106 ans après la première traversée de la Manche en avion par Louis Blériot, l’E-Fan, avec le Français Didier Esteyne aux commandes, a réalisé la première traversée de la Manche en avion 100% électrique. Il a mis une quarantaine de minutes pour relier Lydd (Royaume-Uni) à Calais (Pas-de-Calais).

L’objectif d’Airbus Group est de lancer un modèle à deux places en 2017, puis un quatre places quelques années plus tard. Vu sa faible autonomie, l’E-Fan se destine à devenir un avion-école. A l’horizon 2025, le but commercial est de produire 80 avions par an.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent« Living Joconde » : l’intelligence artificielle donne une certaine vie à la Joconde
Article suivantPhilae : 12 minutes de communication stable après 15 jours de silence

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here