Eau et atmosphère : Mars n’était pas si différent que cela de la Terre

Aujourd’hui, il n’y a pas photo : Mars et la Terre sont très différents l’un de l’autre. Mais il y a des milliards d’années, ces deux planètes étaient des planètes bleues.

Mars fascine depuis longtemps les humains, notamment depuis que l’on a prétendu que cette planète abritait des Martiens, les célèbres petits hommes verts qui n’ont en fait jamais été découverts. En fait, c’est avant tout en tant que voisine dans notre système solaire que la planète rouge fascine autant le grand public que la communauté scientifique.

De nombreux secrets de Mars découverts ces dernières années

Cet intérêt pour Mars ne date donc pas d’aujourd’hui, ni d’hier. Cela fait en effet de très nombreuses années que la planète est observée vu qu’elle avait déjà été découverte dans l’Antiquité, que cela soit par les Grecs, les Égyptiens, les Babyloniens, etc. Mais en fait, les véritables observations ont commencé, il y a tout juste cinquante ans, avec la sonde américaine Mariner 4 qui a permis de découvrir ses premiers secrets.

Depuis, les choses se sont accélérées, notamment avec Spirit, Opportunity ou encore Curiosity, des rovers qui sont à la surface de la planète rouge pour nous livrer des données impossibles à obtenir à distance. C’est ainsi que, ces dix dernières années, les découvertes concernant Mars n’ont jamais été si nombreuses, une connaissance très importante vu que l’idée de l’homme est un jour de pouvoir poser le pied sur notre voisine.

Mars n’était pas si différent que cela de la Terre

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les dernières découvertes concernant Mars sont particulièrement intéressantes vu qu’elles révèlent que la planète rouge n’était en fait pas si différente que cela de notre Terre… il y a des milliards d’années.

Désormais, on sait en effet que notre voisine, il y a 4 milliards d’années, était une planète bleue. Cela signifie qu’il y avait de l’eau à profusion à sa surface. Cette eau n’a d’ailleurs pas totalement disparu vu que la NASA a récemment annoncé la découverte d’eau liquide, en fait plutôt de boue.

Pour être similaire à la Terre, Mars aurait aussi dû posséder une atmosphère digne de ce nom. Justement, c’est ce qu’une autre conférence de presse de la NASA, la semaine dernière, a annoncé. C’est en publiant les conclusions de la mission MAVEN qu’il a été expliqué que Mars possédait bel et bien une atmosphère dense, mais que celle-ci a été perdue, en fait « volée » par les vents solaires, ce qui a privé la planète rouge de son écran protecteur.

Un cœur trop froid pour être comme la Terre

Si l’atmosphère de la Terre est toujours là après des milliards d’années, c’est parce qu’elle est bien accrochée, retenue par le champ magnétique. Il y a aussi eu un champ magnétique pour protéger Mars… il y a 3,5 milliards d’années.

En fait, plus une planète est petite, plus elle va se refroidir vite. Et comme Mars est dix fois plus petite que la Terre, cela explique la disparition de son champ magnétique, puis de son atmosphère, puis de l’eau, au point que la planète rouge ne soit aujourd’hui plus qu’un monde géologiquement presque mort.

D’autres réponses sur Mars ? Dans son sous-sol

On sait désormais beaucoup de choses au sujet de Mars, mais pas encore tout, loin de là. Mais pour cela, il faudra procéder à encore plus d’analyses et d’observations, mais aussi en cherchant ailleurs. Vu que pratiquement tout a été fait en surface, l’étape suivante serait sous son sol.

Cela sera le but de la mission InSight, de la NASA, qui foulera le sol martien à partir de septembre 2016, avec un sismomètre qui devra mesurer l’activité souterraine de la planète, de nouvelles mesures qui devraient livrer d’importantes informations sur la structure interne de Mars.

Vidéo : des éruptions solaires en ultra-haute définition


Pensez-vous que Mars était si proche que cela de la Terre ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : de la téléportation virtuelle pour 2025
Article suivantGoogle Contributor : soutenir des sites sans passer par la publicité

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut cesser de nous prendre pour des idiots, Mars abrite la vie et il n’y a pas que des orbiteurs « américains », pourquoi ne pas parler de « viking » et de ses photos plus anciennes?…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here