Echecs spatiaux russes : les responsables devront payer « de leurs propres poches »

Dmitri Medvedev, le premier ministre russe, a été clair au sujet des récents échecs du secteur spatial russe : les responsables paieront leurs erreurs « de leurs propres poches ».

Au cours d’une réunion gouvernementale consacrée aux récents déboires de l’industrie spatiale russe, Dimitri Medvedev, le premier ministre a déclaré que « En plus de leur responsabilité personnelle, tous ceux qui sont impliqués dans la chaîne doivent comprendre qu’ils en portent également la responsabilité matérielle […] Ils devront payer de leurs propres poches ». Le chef du gouvernement n’a toutefois pas précisé si ces remboursements concerneraient le coût du satellite perdu, celui de la fusée Proton ou même les éventuelles pertes de contrat liées à cette mauvaise publicité.

« Il faut finir le travail et trouver les raisons de ces échecs. Ils nuisent à la réputation de notre programme spatial » qui fait historiquement la fierté du pays, a ajouté Dimitri Medvedev.

Il est vrai que les échecs s’accumulent avec la perte d’un vaisseau spatial Progress fin avril et l’échec d’une fusée Proton la semaine dernière.

Il a aussi été fait mention que des têtes pourraient tomber.

De son côté, Dmitri Rogozine, le vice-Premier ministre russe en charge du secteur spatial, a appelé à l’abandon progressif des lanceurs Proton, en fin de vie, au profit de modèles plus récents tels que les fusées Angara.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité