Ello.co : déjà victime de son succès

Fonctionnant sans publicité et sur invitation, le réseau social Ello.co attire de nombreux nouveaux utilisateurs. Le succès serait d’ailleurs tel que le service a déjà été surchargé plusieurs fois.

Fondé en 2013 Ello.co s’était jusqu’à présent fait très discret. Depuis quelques semaines, le réseau social fait beaucoup parler de lui en étant présenté comme l’anti-Facebook. Pour cause, Ello.co ne propose aucune publicité. L’autre particularité d’Ello.co est qu’il fonctionne sur invitation.

Bien que les fonctionnalités d’Ello.co ne soient pas aussi développées que celle de Facebook ou des autres réseaux sociaux, ce nouveau venu sur le créneau social semble particulièrement séduire. Pour preuve, 20% des nouveaux utilisateurs sont toujours actifs après six jours d’utilisation, une performance que Twitter n’a réussi à obtenir qu’après trois ans d’activité.

Preuve supplémentaire de son succès grandissant, Ello.co a été victime de plusieurs pannes, des dysfonctionnements qui seraient dus au trop important nombre de connexions.

Bien qu’officiellement encore en phase de test, c’est le principe même d’Ello.co qui semble séduire ses utilisateurs, ce qui devrait être un sérieux gage de pérennité pour ce réseau social.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCloudera s’installe à Paris
Article suivantFacebook : le transfert d’argent via Messenger se précise

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here