Un emoji en forme de préservatif ? C’est la demande de Durex

Est-ce que l’on aura bientôt la possibilité d’utiliser un emoji en forme de préservatif ? C’est en tout cas l’espoir de Durex.

La marque de préservatifs Durex veut qu’un emoji en forme de préservatif soit proposé. Pour ce faire, elle a lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour rassembler un million de soutiens. Cette initiative vient d’être lancée, à quelques de la journée mondiale contre le SIDA qui aura lieu le 1er décembre.

La campagne est axée autour du hashtag #CondomEmoji et est appuyée par une vidéo. Le message que veux faire passer Dure est qu’il faut renforcer la prévention en touchant largement les utilisateurs de smartphones et de réseaux sociaux avec un emoji spécifique.

« Il est très facile de suggérer l’acte sexuel en emojis, mais il n’existe pas d’emoji pour signifier le sexe protégé », fait remarque la vidéo. « Cela pourrait permettre aux jeunes de dépasser leur honte quand ils discutent du sexe protégé et cela pourrait même permettre de les sensibiliser sur l’importance de l’utilisation des préservatifs contre les maladies sexuellement transmissibles ».

Un million de soutiens pour soumettre une demande officielle

En rassemblant un million de soutiens, l’idée de Durex est de les utiliser pour soumettre sa demande de création d’un emoji en forme de préservatif « officiellement auprès d’Unicode, la société éditrice des emojis ».

Trouvez-vous utiles en emoji en forme de préservatif ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa Xbox 360 célèbre ses 10 ans et est toujours fidèle au poste
Article suivantAbsent du Galaxy S6, le port microSD serait de retour sur le Galaxy S7

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here