Entente salariale : eBay accepte de payer 3,75 millions de dollars pour clore les poursuites

Entre 2006 et 2009, eBay s’était entendu illégalement avec Intuit pour ne pas se faire concurrence au niveau du personnel. Ils préfèrent ouvrir leurs portemonnaies plutôt que de passer devant la justice.

Alors que cela fait à peine quelques jours qu’Apple, Google, Intel et Adobe ont signé un accord à l’amiable, moyennant dédommagement financier, pour faire cesser les poursuites dans une affaire d’entente illégale au niveau du personnel, c’est au tour d’eBay et d’Intuit de conclure le même genre d’arrangement.

C’est pour des faits remontants à une période allant de 2006 et 2007 qu’eBay et Intuit ont été poursuivis en justice pour s’être illégalement entendu pour ne pas se faire concurrence en se débauchant des salariés, ce qui a eu indirectement des effets sur les salaires qui n’ont pas été revalorisés par le jeu de la concurrence.

Plutôt que de passer devant un tribunal, ce qui aurait pu occasionner une facture nettement plus douloureuse pour le portemonnaie, ils ont donc préféré conclure un accord à l’amiable. C’est ainsi que le ministre de la Justice de l’État de Californie annonce qu’eBay va payer 250 000 dollars d’amende et verser 3,5 millions de dollars sur un fonds d’indemnisation à l’intention des personnes lésées, qu’elles soient employées actuels ou passés.

Nonobstant cet accord, eBay c’est également engagé à ne plus participer à ce genre d’entente et à, pendant cinq ans, produire un rapport annuel sur son application de cet engagement.

eBay s'entend avec un rival pour clore des poursuites
eBay s’entend avec un rival pour clore des poursuites

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNintendo : bientôt un successeur à la Wii U ?
Article suivantSamsung Galaxy S5, Sony Xperia Z2 et HTC One M8, soit le top des smartphones sous Android

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here