Espace : deux exoplanètes étaient en réalité des « mirages »

Alors que deux exoplanètes, Gliese 581d et Gliese 581g, constituaient de bons candidats au titre de planètes habitables, des astronomes démontrent qu’ils ne s’agiraient que de « mirages », que ces astres n’auraient jamais existés.

C’est en recherchant de petites éclipses liées au passage d’une planète devant son étoile que les exoplanètes sont principalement détectées. Cette méthode de détection de planète par vitesse radiale, la recherche de décalages réguliers vers le rouge ou vers le bleu de la lumière d’une étoile, n’est pas remise en cause en elle-même, mais améliorée par les récentes découvertes d’astronomes américains.

Au lieu d’être dû aux passages d’autres astres, de petits décalages réguliers peuvent également être provoqués par des mouvements d’avant en arrière de l’étoile, induits par l’attraction gravitationnelle exercée par les planètes. C’est ce que les chercheurs ont découvert pour l’étoile Gliese 581.

De ce fait, les deux planètes en orbite, Gliese 581d et Gliese 581g, ne seraient en fait que des « mirages », des exoplanètes qui n’auraient en fait jamais existé.
C’est dans un article paru dans la revue Science que les scientifiques expliquent en détail leur découverte, que l’activité interne de l’étoile naine explique nettement mieux les variations de son spectre lumineux.

Si Gliese 581 perd ainsi deux planètes, de récents travaux laissent à penser que cette étoile n’est pas solitaire avec de fortes probabilités de l’existence de trois autres planètes candidates au titre de planète habitable. Il faut en effet préciser que Gliese 581g avait fait beaucoup parler d’elle en 2010 pour être officiellement la première planète potentiellement habitable, un qualificatif que Gliese 581d avait également reçu après avoir été dans un premier temps considérée comme trop froide.

De fait, si l’annonce de ces mirages est quelque part une mauvaise nouvelle, la bonne nouvelle est que cette découverte permet d’affiner la méthode de détection des planètes et a fiabilisé les résultats de ces découvertes.

La planète 581g, première candidate au titre de planète potentiellement habitable n'existe pas.
La planète 581g, première candidate au titre de planète potentiellement habitable n’existe pas.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBac 2014 : des résultats « un peu moins bons »
Article suivantLes 20 ans du fichier Robots.txt

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

3 Commentaires

  1. La chasse aux exoplanètes est bien plus génératrice de budgets, cela se vend mieux. C’est ce qui explique sans doute que cette interprétation des résultats soit privilégiée.

  2. Que la vie existe, ailleurs que sur notre terre, dans notre immense univers, ne fait pas le moindre doute dans mon esprit. La vie, et ensuite des êtres conscients, n’est que l’aboutissement logique d’une évolution générale universelle. Autrement dit, partout où les conditions le permettent, la vie, puis éventuellement des êtres conscients feront à leur apparence, même si ces apparitions ne seront pas très fréquentes.

  3. Un mirage, comme ceux qui veulent nous faire gober la bande de la pensée unique … malheureusement plus personne n’est dupe et nous allons continuer à le leur faire savoir – les votes eux sont bien vrais et là il n’y aura aucun doute lors du dépouillage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here