Espionnage : un avocat recommande de quitter Facebook

Pour éviter que des données personnelles soient exploitées par les États-Unis, un avocat de la Commission européenne recommande au procureur général de la Cour de Justice de l’Union Européenne de fermer son compte Facebook.

La semaine dernière, lors du procès concernant la confidentialité des données des citoyens européens exportés vers des services américains qui oppose le juriste autrichien Maximilian Schrems au commissaire irlandais à la protection des données, l’avocat Bernhard Schima a conseillé au procureur général de la Cour de Justice de l’Union Européenne de fermer son compte Facebook.

C’est pour éviter que ses données personnelles soient exploitées aux États-Unis que Bernhard Schima a recommandé à Yves Bot de fermer son compte Facebook.

Alors qu’il existe un ensemble de principes de protection des données personnelles négocié entre les autorités américaines et la Commission européenne en 2001, le Safe Harbor, Max Schrems a pris en considération les actions de la NSA, dévoilées par Edward Snowden, concernant l’espionnage des données personnelles.

Mais comme le souligne la Commission européenne, la législation actuelle « ne peut pas garantir une protection adéquate des données des citoyens européens », en particulier en raison de la surveillance généralisée de la NSA. De ce fait, la Haute Cour d’Irlande a demandé de pouvoir « mener sa propre enquête » sur cette protection.

Mais une chose est certaine, pour éviter d’être suivi par la NSA, mieux vaut fermer dès à présent son compte Facebook.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker