Espionné par un État ? Microsoft vous le dira !

Les utilisateurs du service de messagerie Outlook.com seront avertis s’ils sont la cible d’un État. Microsoft vient d’officiellement l’annoncer.

Il y a clairement un avant et un après Edward Snowden. Avant, les entreprises ne communiquaient pas au sujet des ingérences des États. Depuis ses révélations, les sociétés essaient de jouer la carte de la transparence. C’est notamment le cas de Microsoft.

En 2011, un piratage a visé les dirigeants internationaux des minorités tibétaines et ouïghoures de Chine, plus précisément leurs messageries Hotmail. À l’époque, l’entreprise de Redmond n’avait pas jugé bon d’avertir les propriétaires des comptes de cette ingérence. Aujourd’hui, le message est radicalement différent.

Microsoft vient en effet d’officiellement annoncer que les utilisateurs de sa messagerie Outlook seront désormais avertis des éventuelles tentatives d’intrusion faites par un État. Avec cette décision, l’éditeur emboite le pas à d’autres grands groupes internet, Facebook, Twitter, Yahoo! et Google qui agissent déjà de la sorte.

Au lieu de recevoir un simple email leur demande de changer leur mot de passe, sans explication, les utilisateurs de la messagerie Outlook seront donc désormais avertis que ce changement est en fait dû au piratage d’un État. Google dit alerter régulièrement des milliers d’utilisateurs au sujet de piratages. Cela signifie que les utilisateurs de la messagerie Microsoft seront désormais mieux informés. Tant mieux !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFermeture de la plateforme Steam à Noël : Valve s’explique
Article suivantVœux 2016 : moins de SMS, autant de MMS et plus de messages électroniques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here