Est-ce que 2015 sera l’année de la montre connectée ?

Alors que les modèles de montres connectées se multiplient, est-ce que l’année 2015 sera celle où les ventes vont décoller ?

Depuis le lancement de la première montre connectée, de nombreux autres modèles ont été proposés par différents fabricants. Désormais, il est possible de trouver une smartwatch pour pratiquement tous les budgets et tous les goûts, de la plus hideuse à la plus élégante, de la carrée à la ronde, de la sophistiquée à la basique, etc. Malgré cette pléthore de choix, les ventes n’ont pour le moment pas encore réellement décollé.

Pour ce marché qui peine à décoller, la commercialisation de l’Apple Watch, au courant du mois d’avril, pourrait bien être le détonateur, c’est en tout cas ce qu’estiment certains cabinets d’analyse.

Sentant cette menace, la concurrence profite du Mobile World Congress pour tenter de marquer leur territoire avant l’arrivée d’Apple. C’est de cette manière que LG profite du rendez-vous de Barcelone pour y dévoiler sa Watch Urbane LTE compatible 4G au look rond très classique.

À la différence des smartwatch qui sont généralement appairées à un smartphone, la Watch Urbane LTE possède toutes les caractéristiques d’un smartphone, y compris sa propre carte SIM.
Le géant chinois Huawei présente également une montre connectée haut de gamme, avec un boitier rond métallique et un bracelet en cuir ou en acier.

Mais cette pléthore d’offres peine encore à convaincre les clients. Le problème est que « quand on demande aux gens à quoi sert une smartwatch, ils n’en ont aucune idée ! » L’autre souci est que « la plupart sont volumineuses et ont plus l’air d’un objet technologique que de mode » alors qu’une montre est avant tout un accessoire vestimentaire.

C’est par exemple pour cette raison que LG et Huawei veulent se positionner sur le segment du luxe tout en se différenciant d’Apple en proposant non pas une montre carrée, mais une montre ronde plus classique.

En fait, le marché de la montre connectée est à la fois en effervescence et en stand-by : tout le monde sent que cela va bouger, alors tout le monde s’observe pour savoir ce que fait l’autre.
Ce qu’il faut encore comprendre, c’est que les smartwatchs ne sont qu’une partie des wearables. À l’heure actuelle, ce sont les bracelets connectés, qui mesurent l’activité, qui sont les wearables les plus vendus. D’autres objets, tels que les pendentifs, existent également, mais pour le moment de manière plus rare.

En fait, selon le fait que les clients y voient une certaine utilité, il est estimé que près de 200 millions de wearables pourraient être vendus cette année alors que seulement 90 millions d’exemplaires ont été vendus en 2014. Si tout se passe bien, l’année 2015 pourrait être celle de la montre connectée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMWC 2015 : Google confirme son intention d’être MVNO
Article suivant4G : les États-Unis est le pays le plus connecté

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here