Est-ce que la réalité virtuelle va tuer les commentaires sur YouTube ?

En matière de réalité virtuelle (VR) sous Android, les possibilités se résument actuellement au Google Cardboard et au Gear VR de Samsung. L’ambition du géant de Mountain View est bien évidemment d’élargir l’offre. Pour cela, elle a profité de la récente conférence I/O 2016 pour présenter son Project DayDream. Comme exemple, il est dès à présent de profiter de contenus compatibles sur la plateforme YouTube.

Le Project DayDream n’est pas un projet propriétaire à Google. Il rassemble de nombreux acteurs, comme les fabricants de processeurs Qualcomm, ARM, Imagination et MediaTek par exemple. Le but avoué est de proposer des GPU « Ready For Daydream VR ».

ARM prévoit de proposer ses premières solutions cette année encore, des puces « core DayDream-ready » qui utiliseraient un système de compression des données baptisé « ARM Frame Buffer Compression » pour réduire les besoins en VRAM d’environ 50 % pour une définition Full HD de 1920 x 1080 pixels. Imagination s’intéresse de son côté à la latence alors que Qualcomm s’est lancé sur la question en intégrant certaines optimisations VR dans le récent SnapDragon 820. De son côté, MediaTek se concentre sur l’architecture.

Pour certains, ce n’est pas l’aspect technologique du Project DayDream qui suscite de la curiosité, mais son impact sur les services, par exemple sur YouTube. Bêtement, qu’adviendra-t-il des commentaires ? Cette question n’est d’ailleurs pas si bête que cela vu que même Google est incapable d’y répondre pour le moment.

« Beaucoup de choses vont arriver en même temps, donc je ne peux pas vous donner une réponse concrète à l’heure actuelle », a par exemple déclaré Clay Bavor, un responsable du VR pour Google. « Je pense que nous apprenons beaucoup de choses sur ce qui est intéressant et ce qui fonctionne en VR, et certainement beaucoup d’éléments sont familiers. Je ne sais pas encore quels seront ceux qui seront là », a pour sa part répondu Kurt Wilms, le chef produit YouTube. « Nous travaillons toujours sur ce que nous allons exactement faire avec les commentaires. Nous essayons d’apporter autant de fonctionnalité que nécessaire à apporter un sens à cette expérience », a-t-il ajouté.

Même si la plateforme YouTube propose déjà des contenus compatibles avec le Project Daydream, Google a encore du temps devant lui pour se préparer. Ce n’est pas avant l’automne que les premiers appareils compatibles sont attendus.

Si vous ne comprenez pas cette question de l’importance des commentaires sur YouTube, posez-vous simplement la question de qui va les écrire. Alors qu’ils ont déjà tendance à être au vitriol, que va-t-il se passer si les commentaires des contenus pour la réalité virtuelle sont publiés par des personnes qui ne sont pas équipées pour vivre une telle expérience immersive ? Ils seront très négatifs alors qu’ils ne seront en réalité pas liés à la qualité réelle du contenu.

En réfléchissant un peu, on peut aussi dire que YouTube ne s’est jamais véritablement préoccupé de la qualité des commentaires. Dès lors, pourquoi le faire pour la réalité virtuelle ? Simplement pour conquérir ce marché, pour séduire les diffuseurs, pour écraser la concurrence, notamment la grande menace représentée par Facebook. De fait, il est nécessaire que les commentaires soient positifs, en tout cas honnêtes.

En étant radical, on pourrait imaginer la disparition pure et simple des commentaires, ce qui serait une solution très simple. Le problème de cette approche est qu’elle élimine une interaction entre l’utilisateur et la plateforme, un moyen de fidéliser le client.

Comme le disent les responsables de Google qui ont été interrogés sur cette question, c’est encore trop tôt pour parler de la solution qui sera effectivement retenue. Ce qui est d’ores et déjà certain, c’est qu’il faudra essayer, quitte à changer par la suite en fonction des retours d’expériences positifs ou négatifs. La réalité virtuelle est un nouveau marché où le comportement des utilisateurs est encore imprévisible. Il faut donc l’apprivoiser, ce qui impliquera immanquablement des réussites, mais aussi des échecs.

De plus, sous la poussée du Project Daydream, ce n’est pas seulement YouTube qui va évoluer en direction de la VR. D’autres services vont emboiter le pas de la plateforme vidéo.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne RAM de 6 Go sur le Samsung Galaxy Note 6
Article suivantApple préparerait une grosse refonte de ses MacBook Pro 13 et 15 pouces
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here