Est-ce que les Google Glass sont un flop ?

Certains signes laissent à penser que les Google Glass sont un flop. Est-ce réellement le cas ?

De prime abord, le concept même des Google Glass semblait cool avec la possibilité pour son utilisateur de voir des informations supplémentaires dans leur champ de vision, ou de pouvoir facilement prendre des photos. Malgré cela, certains signes laissent à penser que ces lunettes connectées seraient un flop…

Alors que cela fait deux ans que les Google Glass sont sorties, elles sont toujours proposées aux développeurs à 1 500 dollars, ce qui n’est pas donné. Il était pourtant prévu que son prix baisse avec sa commercialisation auprès du grand public, ce qui n’est toujours pas le cas.

Premier signe qui ne trompe pas, Sergey Brin, cofondateur de Google, a été aperçu à un événement de la Silicon Valley sans ses lunettes connectées, une preuve que l’intérêt n’y est plus forcément.

google-glass-fashion-model

Autre signe qui ne trompe pas, 16 développeurs contactés par l’agence Reuters affirment avoir abandonné leurs projets sur les Google Glass, principalement en raison du manque de clients et des limites de l’appareil. Si les grandes sociétés poursuivent leurs développements pour le moment, cela ne va pas forcément durer encore longtemps vu que Twitter montre l’exemple est ayant récemment jeté l’éponge.

Alors que les développeurs semblent désormais bouder les Google Glass, la firme de Mountain View s’était tournée, en avril, vers les entreprises avec l’espoir de pouvoir proposer ses lunettes en tant qu’outil de travail. Si elles ont été évaluées par Boeing et Taco Bell, la réalité est que Google les aurait proposées à moitié prix dans le but de les rendre attractives. De fait, les lunettes connectées semblent avoir séduit les chirurgiens vu que 19 hôpitaux américains en sont équipés, grâce à CrowdOptic. Malgré cela, la réalité est que les entreprises ne sont pas non plus réellement séduites, à l’instar d’Alex Foster, qui comptait promouvoir une solution publicitaire pour les entreprises, a abandonné l’idée vu que la distribution à grande échelle des Google Glass n’était toujours pas à l’ordre du jour.

De fait, le constat est que de nombreuses start-up qui avaient misé sur les Google Glass sont soit mortes, soit ont complètement changé de cap ! « S’il y avait 200 millions de lunettes vendues, la situation serait différente », commente une entreprise. Pour Tom Frencel, CEO de Little Guy Games, « Il n’existe aucun marché à ce stade », une situation qui l’a incité à réorienter ses développements vers d’autres plates-formes, comme les lunettes de réalité virtuelle Oculus Rift.

Oculus-Rift

Autre preuve que les Google Glass sont un flop, plusieurs employés clés du projet ont quitté Google au cours des six derniers mois, notamment Babak Parviz qui était le principal développeur.

Malgré tout cela, Google continue à affirmer que des centaines d’ingénieurs travaillent sur le projet, que du recrutement est fait, tel que celui d’Ivy Ross un ancien dirigeant de Calvin Klein. Comme l’explique Chris O’Neill, responsable de la commercialisation des Google Glass, « Nous sommes complètement excités, excités comme jamais des possibilités vestimentaires que représentent ces lunettes », ajoutant que « Nous sommes plus déterminés que jamais à un lancement auprès des consommateurs. Cela va prendre du temps, nous n’allons pas lancer ce produit tant qu’il ne sera pas tout à fait prêt ».

Alors que la commercialisation des Google Glass était annoncée pour 2014, la réalité est que cette commercialisation n’arrivera pas avant 2015.

L’autre souci des Google Glass est qu’elles ne semblent déjà plus séduire. Après l’euphorie suscitée par les premiers modèles, le fait que ces lunettes soient très mal perçues par les gens dans la rue, qu’elles sont accusées d’intrusion dans la vie privée, ou encore qu’elles ont un look ringard sont autant d’autres points qui plombent les lunettes connectées de Google.

De fait, preuve que certains n’y croient vraiment plus, on trouve même sur eBay des Google Glass proposées à la moitié de leur valeur !

Alors que tout laisse donc à penser qu’il s’agit d’un flop, une autre explication serait que la firme de Mountain View ne considère les Google Glass que comme étant une simple expérience, ce qui pourrait aussi signifier qu’un autre produit pourrait en découler…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft Band : la montre-bracelet s’est « bien vendue »
Article suivantSamsung annonce une nouvelle stratégie pour ses smartphones

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here