Est-ce que les nouvelles Surface sont réellement plus performantes que le MacBook Pro ?

Microsoft a été catégorique, le nouveau Surface Book est deux fois plus rapide que le MacBook Pro. Est-ce vraiment vrai ?

Microsoft a récemment présenté les deux nouvelles Surface, le Surface Book et la Surface Pro 4. Le message de la firme de Redmond a été on ne peut plus limpide en affirmant des performances hors du commun, notamment que le nouveau Surface Book est deux fois plus rapide que le MacBook Pro. Mais qu’en est-il réellement ?

Réagir sans pouvoir tester les machines est très difficile. Vérifier cette affirmation alors que Microsoft était très flou sur le processeur embarqué était tout aussi compliqué. Heureusement, on en sait aujourd’hui un peu plus.

On sait désormais que le Surface Book embarquera, au choix, un Core i5-6300U ou un Core i7-6600U, c’est-à-dire deux processeurs Intel de la sixième génération (Skylake). La surprise est que malgré les performances annoncées, il ne s’agit que de processeurs dual-core avec deux cœurs physiques et quatre cœurs logiques. Comparativement aux possibilités d’un Core i7 quatre cœurs, ces processeurs sont assez peu performants sur certains types d’applications.

Par contre, ils sont plutôt économes en énergie, ce qui est un indéniable plus pour un appareil mobile, d’autant plus si on se rappelle les problèmes de la Surface Pro 3 à évacuer la chaleur de son Core i7.

De fait, ce choix s’apparente à compromis judicieux de la part de Microsoft. Le hic, c’est qu’Apple a fait exactement le même choix pour son MacBook Pro 13 pouces. Dès lors, comment les machines de Microsoft pourraient être beaucoup plus performantes ?

Alors que le MacBook Pro 15 pouces est pourvu d’une Radeon R9 M370X d’AMD, le Surface Book est équipé (hormis sa version de base) d’un GPU NVIDIA dont on ne sait pas grand-chose, si ce n’est le fait qu’il est doté de 1 gigaoctet de GDDR5. Est-ce que les aptitudes 3D ont été prises en compte par Microsoft dans ses affirmations ? Cela semble peu vraisemblable.

L’explication la plus probable serait en fait qu’il s’agit avant tout d’un argumentaire marketing, avec toutes les exagérations que cela peut comporter, mais aussi sur le fait que certaines applications utilisent le GPGPU, un système qui n’équipe pas le MacBook Pro 13 pouces un dispositif qui permet à la puce graphique d’appuyer le processeur.

Mais de là à affirmer que cela augmente pareillement les performances, il faudra le vérifier.

Il n’en demeure pas moins que payer 2 700 dollars pour la version haut de gamme d’une machine équipée seulement d’un processeur dual-core pourrait décevoir certains acheteurs. C’est d’autant plus dérangeant que rien ne prouve à l’heure actuelle que les Surface Book et Surface Pro 4 soient si performantes que cela.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentBlackBerry 10 : John Chen essaie de rassurer au sujet de l’avenir du système d’exploitation
Article suivantSnapchat : arrêt définitif de Snap Channel

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here