Est-ce que l’iPhone est vulnérable ?

Est-ce que les iPhone sont vulnérables à l’espionnage, c’est la question que l’on peut se poser en sachant que la CIA cherche à le casser depuis sa création.

Selon la récente publication de The Intercept, on sait que la CIA a tenté de « casser », percé le chiffrement, des produits Apple depuis 2006. Cela signifie que l’agence américaine a bien évidemment aussi tenté de percer les sécurités de l’iPhone vu que la première édition est sortie en 2007. La grande question est de savoir si la CIA est arrivée à ses fins.

Sans revenir sur tous les détails de cette révélation faite sur la base des documents dévoilés par Edward Snowden, on peut comprendre de nombreuses choses à partir de cette nouvelle affaire d’espionnage des utilisateurs.

Pour commencer, il n’y avait pas que la NSA qui cherchait à collecter des données personnelles des utilisateurs de smartphones. Alors que les lois américaines empêchent normalement l’espionnage des citoyens américains, on peut sérieusement se poser la question si ces textes n’ont pas tout simplement été bafoués en essayant de casser le chiffrement des iPhone alors que les Américains sont friands de produits Apple.

Si découvrir des failles dans les systèmes Apple s’explique par le fait de vouloir obtenir des données des utilisateurs, on peut se poser la question de savoir pourquoi la CIA n’a pas averti Apple de l’existence de ces failles ? Il semble évident que cela aurait été un aveu de culpabilité. Par contre, un peu prendre cet aspect d’un autre point vu en considérant que ce que les agences américaines ont fait, d’autres agences de pays hostiles ont également pu le faire. De fait, ne pas communiquer ces failles serait une mise en danger des données personnelles des citoyens américains.

En sachant tout cela, on comprend parfaitement pourquoi les constructeurs, notamment Apple, ont renforcé la sécurité de leurs systèmes et refusent d’ouvrir des backdoors « légales » pour les autorités. En effet, comment pourrait-il exister une moindre confiance ?

En sachant tout cela, on ne comprend par contre pas la véhémence des agences américaines qui dénoncent les méthodes de cryptage mises en place par les entreprises. En effet, ces mesures ne visent que la protection des données des utilisateurs, notamment des biens appartenant à des Américains.

Au final, le débat sur la protection des données personnelles va encore faire couler beaucoup d’encre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe nouveau MacBook : évolution ou révolution ?
Article suivantApple Watch : Tim Cook serein face aux critiques
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here