Est-il surprenant que les ingénieurs de Facebook puissent accéder à votre compte ?

La polémique gronde depuis qu’il est dit que les ingénieurs de Facebook peuvent accéder sans mot de passe à vos données personnelles. Mais est-ce si surprenant ?

C’est Paavo Siljamäki, directeur d’un label de musique finlandais, qui a mis le feu aux poudres en dénonçant le fait que les ingénieurs de Facebook pouvaient accéder sans mot de passe aux données personnelles de tous les utilisateurs. C’est en faisant une visite des bureaux du réseau social à Los Angeles qu’il a fait cette découverte.

Indigné de cette pratique, il a donné son avis sur cette pratique, ce qui a déclenché une certaine polémique à ce sujet.

Comme lui répond Facebook, est-ce en fait si surprenant ? Pas tant que cela vu que le réseau social explique que cet accès se fait essentiellement à la demande des utilisateurs, notamment pour résoudre des bugs ou procurer de l’aide.

Par ailleurs, un porte-parole de Facebook précise bien que ce genre d’accès « respecte des contrôles administratifs, physiques et techniques rigoureux pour limiter l’accès des employés aux données de l’utilisateur », un encadrement qui a été évalué par « des tiers indépendants et validés à plusieurs reprises par le Bureau du commissaire à la protection des données irlandais dans le cadre de sa vérification de nos pratiques ».

Bien que l’on puisse considérer que cet accès sans mot de passe puisse être problématique, le fait que les ingénieurs ne puissent pas accéder à nos profils en cas de problème ou de bug serait encore bien pire. Au final, cette polémique n’est en fait qu’un coup d’épée dans l’eau.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : Windows est aussi vulnérable à la faille Freak
Article suivantApple Pay : déjà plusieurs millions d’euros de fraudes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here