La nuit du 11 au 12 août, ne ratez pas les étoiles filantes des Perséides !

Les étoiles filantes des Perséides seront à leur pic d’intensité dans la nuit du 11 au 12 août. Ne ratez pas ce spectacle astronomique magique.

C’est le weekend dernier que les passionnés d’astronomie se sont donné rendez-vous dans l’un des observatoires astronomiques de France qui ont ouvert leurs portes gratuitement au public à l’occasion des Nuits des Étoiles 2016. Ils ont pu observer les étoiles filantes des Perséides, Vénus, Mercure, Jupiter, Mars et Saturne dans de bonnes conditions en raison de conditions météo très favorables. Il faut espérer qu’il en sera de même pour la nuit de jeudi à vendredi prochain, du 11 au 12 août, à l’occasion du pic d’intensité des Perséides.

Chaque été, la trajectoire de la Terre traverse un essaim de poussières et de cailloux en provenance de la comète Swift-Tuttle, des matériaux qui se consument en consument en pénétrant dans l’atmosphère à plus de 200 000 km/h, ce qui va donner lieu à l’apparition de nombreuses étoiles filantes. Ce superbe spectacle est appelé les Perséides.

Cela fait déjà plusieurs nuits que les Perséides sont visibles, notamment pendant les Nuits des étoiles 2016. Le plus intéressant se passera dans la nuit de jeudi à vendredi, lorsque la Terre traversera le cœur du nuage, ce qui sera l’occasion d’observer une véritable concentration d’étoiles filantes.

Google Sky Map vous aide à voir les Perséides

etoiles-filantes-perseides-11-au-12-aout-2016
Si ce phénomène s’appelle les Perséides, c’est parce que les étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée. Pour les voir, il est donc conseillé de diriger son regard vers ce point du ciel. Si vous n’y connaissez rien en astronomie, pas de panique, Google vous aide.

Le géant du web propose en effet Google Sky Map, une application mobile qui vous guidera dans le ciel. Il suffit de lancer l’application et de pointer son mobile vers le ciel pour que les noms des constellations s’affichent. Retrouver Persée devient un jeu d’enfant.

Pour observer le ciel, il faudra bien évidemment que celui-ci soit dégagé. Comme il s’agira de regarder le spectacle de petits points lumineux, il faudra aussi trouver un emplacement à l’abri de la pollution lumineuse.

Plusieurs observatoires, comme l’Euro Space Center de Transinne (Libin, Belgique), ouvriront leurs portes pour l’occasion. Outre l’observation du ciel à proprement parler, tout un programme d’activités sera proposé dès 15 h (animations, conférences, découverte du cinéma dynamique et du planétarium, exposition sur la Lune…). L’ASTROLab du parc national du Mont-Mégantic (Québec) en fera de même, tout comme l’ASTRORAMA du col d’Eze, entre Nice et Monaco.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn iPad Pro a servi à dessiner l’affiche de la série Stranger Things
Article suivantRéduire la consommation des avions en utilisant les nanotubes de carbone
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here