Evad3rs vs Taig : les raisons de la discorde autour du jailbreak

C’est visiblement de bonnes fois que la team Evad3rs avait conclu un accord avec la société chinoise Taig. Après plusieurs polémiques, toutes les relations sont rompues, mais aussi la confiance vis-à-vis de la team.

En proposant son outil de jailbreak untethered Evasion 7, la team Evad3rs a répondu aux attentes de toute une communauté. Le petit hic est que cette communauté n’a plus rien compris en apprenant que la team proposait une version différente aux Chinois, une mouture comprenant un accès à la boutique Taig, une boutique proposant des applications piratées.

Constatant que Taig ne retirait pas les applications piratées de son site, comme convenu, Evad3rs a sorti un package 1.0.1 retirant l’installation de la boutique. Par ailleurs, la team annonce avoir rompu toutes ses relations avec Taig depuis cet épisode.

Si les hackers se sont montrés très naïfs sur ce coup, ils le sont encore plus maintenant que Taig propose désormais son propre jailbreak, bien évidemment sans la permission d’Evad3rs !

Toute cette histoire de piratage nuit énormément à l’image des développeurs du jailbreak, surtout avec toute la naïveté qui a été affichée. À leur décharge, les métiers de développeur/hacher ou de requin des marchés ne sont pas forcément très compatibles.

Pour finir, si certaines rumeurs évoquent un paiement d’un million de dollars, Evad3rs rétorque qu’aucun argent n’a été reçu pour ce jailbreak et que toutes les donations sont reversées aux organisations qui bataillent pour faire du jailbreak un droit.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : la justice condamne ses pratiques commerciales
Article suivantRéférencement : quelle est l’influence de l’hébergeur ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here