ExoMars 2016 est en route pour Mars : une vidéo en timelapse pour revivre son décollage

Lorsque les États-Unis se sont retirés du projet ExoMars pour des questions budgétaires, la mission visant à répondre à la question de la vie biologique sur Mars avait bien peu de chance de décoller un jour. Heureusement, au pied levé, la Russie a rejoint le projet avec Roscosmos qui est devenu le nouveau partenaire principal de l’Agence spatiale européenne (ESA).

L’apport de la Russie est providentiel pour l’Europe de l’espace : elle apporte son expertise sur les vols automatisés, mais aussi son lanceur lourd Proton, ainsi qu’une partie de l’instrumentation scientifique de l’orbiteur Trace Gas Orbiter (TGO). Cette collaboration se poursuivra d’ailleurs avec la mission suivante, ExoMars 2018.

Une mission importante pour l’Europe et la Russie

Cette mission est très importante pour l’Europe, car elle lui permet de partir à la conquête de Mars. Elle est tout aussi importante pour la Russie dans le but d’explorer la planète rouge. C’est ainsi que Lev Zeleny, directeur de l’institut des recherches spatiales à l’Académie des sciences de Russie, a déclaré : « C’est la première coopération à grande échelle entre l’ESA et Roscosmos. ExoMars est la première collaboration importante entre les deux agences spatiales, où il n’est pas seulement question d’installation d’équipements sur des appareils, mais de travail conjoint du début à la fin ».

Cette collaboration pourrait aller encore plus loin. Igor Komarov, le directeur de Roscosmos estime en effet que « j’espère que cette excellente coopération se développera dans le futur, sur des programmes lunaires, humains, ou d’exploration de l’espace profond, voire d’une mission visant à ramener des échantillons martiens sur Terre. Cette collaboration nous aide dans nos efforts, et aussi à laisser sur Terre les problèmes qui nous séparent. »

Un timelapse pour revivre les coulisses du décollage d’ExoMars 2016

Les passionnés par la conquête de la planète Mars seront ravis d’apprendre que l’ESA a publié un timelapse des coulisses du lancement de la mission ExoMars 2016. Cette vidéo de 3 minutes montre bien évidemment le décollage de Baïkonour (Kazakhstan), mais aussi ce qui précède. On peut ainsi découvrir les préparatifs de la sonde et sa fixation au lanceur lourd Proton.

Il faut encore préciser que l’arrivée à proximité de Mars est prévue pour le mois d’octobre. La sonde TGO va détecter les traces de gaz dans l’atmosphère de la planète alors que l’atterrisseur Schiaparelli se posera à la surface de la planète rouge.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCe n’est pas l’iPhone 7 qui sera révolutionnaire, mais celui de 2017
Article suivantFree mis à l’amende par la justice pour ses clauses abusives

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here