Explosion d’une fusée SpaceX : défaillance d’une pièce de fixation

Le 28 juin dernier, une fusée Falcon 9 de la société SpaceX a explosé peu après son décollage. La cause de cette explosion serait la défaillance d’une pièce de fixation.

Après une série de 18 lancements réussis, l’entreprise SpaceX a enregistré un coup d’arrêt avec l’explosion d’un lanceur Falcon 9 le 28 juin dernier. Alors que la fusée devait envoyer deux tonnes de fret à destination de la Station spatiale internationale (ISS), elle a explosé deux minutes et 19 secondes après son décollage.

Lors d’une conférence de presse téléphonique, Elon Musk, le patron de SpaceX, a indiqué que les résultats préliminaires de l’enquête ont révélé la probable défaillance d’une fixation de 60 cm de longueur. « Une de ces fixations a cédé durant le vol », a expliqué le patron de la société.

Il a aussi précisé que « la reprise des vols de Falcon n’aurait pas lieu avant septembre au plus tôt ».

La fixation incriminée, en acier, retenait le conteneur d’hélium à haute pression à l’intérieur du réservoir à oxygène liquide. Cette attache est prévue résister à une force de cinq tonnes pour supporter l’effet de la vitesse supersonique de la fusée lors de son lancement.

« Ces pièces sont fabriquées par des fournisseurs extérieurs », a précisé Elon Musk tout en faisant remarquer qu’elles ne seraient plus utilisées et que les prochaines seraient toutes testées avant les lancements.

Le patron de SpaceX a par ailleurs précisé qu’il ne pensait pas que cet accident « affecterait le calendrier des vols habités vers l’ISS à bord de Dragon 2 », prévu à partir de 2017.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa sonde New Horizons nous détaille les plaines glacées de Pluton
Article suivantPolémique en Corée du Sud autour de l’utilisation des logiciels de Hacking Team, et mort d’un espion

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here