Face à l’effort, la réponse du cerveau se fait de manière différente

On pourrait croire que notre cerveau communique toujours de la même manière avec nos muscles. En fait pas du tout, cela dépendrait du sport pratiqué.

Bien des mystères du corps humain sont encore à découvrir comme le prouve des chercheurs qui se sont penchés sur la communication entre le cerveau et les muscles au cours d’un effort. A priori, on pourrait s’attendre à ce que la communication se fasse toujours de la même manière. En fait : pas du tout !

Publiée dans la revue Journal of Sports Sciences et Muscle & Nerve, cette étude révèle que la réponse cérébrale dépend du sport pratiqué. Par exemple, la réponse musculaire est plus rapide pour les coureurs de fond que pour les haltérophiles.

Les chercheurs ont découvert que les coureurs de fond ont tendance à réagir plus rapidement à l’effort, mais aussi que leurs muscles se chauffent plus vite et que leurs fibres musculaires s’activent de façon plus intense par rapport aux haltérophiles et aux personnes sédentaires, les deux autres groupes observés dans le cadre de cette étude.

« Entre autres, cela suggère que les haltérophiles et les sédentaires étaient plus susceptibles de se fatiguer plus tôt », commentent les auteurs de cette étude.

D’après les scientifiques, cela pourrait suggérer que notre corps pourrait plus facilement d’adapter aux activités physiques du genre cardio plutôt qu’à celles liées à la musculation.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : comment suivre la présentation des nouveaux Nexus ?
Article suivantiOS 9 : comment préserver son forfait data ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here