Facebook ajoute un filtre à mauvais souvenirs à son générateur de rétrospectives

Comme l’année dernière, Facebook va proposer son générateur de rétrospectives à ses utilisateurs. La différence est qu’il incorpore cette année un filtre à mauvais souvenirs.

Fin d’année oblige, c’est la période des rétrospectives. On se rappelle que, l’année dernière, Facebook a proposé un générateur de rétrospectives à ses utilisateurs. Cet outil faisait un résumé photographique de l’année écoulée.

Si l’idée de ce générateur était bonne, sa mise en application l’était nettement moins. De nombreuses personnes se sont en effet plaintes des mauvais souvenirs de l’année qu’elle remontait, que cela soit la disparition d’un proche, la maladie, ou la perte d’un emploi. Facebook repropose cet outil cette année, mais avec quelques modifications pour répondre aux critiques de l’année dernière.

Ainsi, le générateur de rétrospectives proposé en 2015 a droit à un filtre à mauvais souvenirs. « Nous avons entendu les commentaires de l’an dernier sur le fait que nous devions faire en sorte de sélectionner les photos les plus agréables pour les gens, et de faciliter les modifications sur les photos qu’ils voient et qu’ils partagent dans leur rétrospective », a déclaré un porte-parole de Facebook.

Grâce à ce filtre, chaque utilisateur pourra lui-même modifier sa rétrospective, éliminer les souvenirs indésirables à ses eux. Le réseau social encourage d’ailleurs ses utilisateurs à faire cette modification avant de partager les souvenirs des douze mois écoulés. Pour justifier cette insistance, Facebook souligne que son système n’est pas infaillible.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPhantom Squad : menace sur les réseaux Playstation Network et Xbox Live
Article suivantFacebook : une fonctionnalité de transports pour Messenger, en partenariat avec Uber

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here