Facebook : attention au malware qui se propage par une vidéo porno

Une vidéo porno qui circule actuellement sur Facebook est en train de propager un malware.

Mohammad Reza Faghani, un spécialiste en sécurité informatique, a découvert la semaine dernière un malware qui utilise une vidéo porno pour se propager sur Facebook.
Pour se propager sur le réseau social, ce malware profite simplement des outils à disposition. Pour commencer, le fait qu’un extrait de film X soit viral permet de toucher un maximum de monde possible, mais aussi le marquage des amis pour que ceux-ci tombent également dans le piège en étant attirés par le contenu porno.

Concrètement, le malware se propage au moment où l’utilisateur accepte de « mettre à jour son lecteur Flash », ce qui est en fait un faux lecteur.

Une fois que l’ordinateur est contaminé, le malware observe les mouvements de la souris et les frappes du clavier. Sans que Mohammad Reza Faghani ne le précise, il faut supposer que ces informations sont ensuite envoyées sur le net dans le but que les auteurs de ce logiciel malveillant puissent récupérer des données sensibles telles que des mots de passe, des identifiants ou des numéros de carte bancaire.

D’après ses premières observations, publiées le 29 janvier dernier sur Seclist, ce serait au moins 110 000 personnes qui auraient déjà été touchées.

De son côté, Facebook affirme être au courant de l’existence de ce malware et être en train de prendre des mesures pour le contrer, notamment l’interdiction des liens qui pointent vers cette vidéo. La mise à disposition d’outils de désinfection est également prévue.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBouygues Telecom : de l’ultra haut débit mobile à Lyon, sans surcoût
Article suivantHyundai va tenter de reconquérir le marché français

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here