Facebook autorise désormais la collecte de fonds caritatifs

Les collectes de fonds à vocation caritative sont désormais autorisées sur Facebook. Les organismes sans but lucratif recevront 95 % de l’argent rassemblé.

En lançant son bouton « Donate Now » l’année dernière, Facebook s’était déjà intéressé à la collecte de bon à destination des organismes sans but lucratif. La semaine dernière, le réseau social a décidé d’aller encore plus loin dans cette voie en permettant de créer des pages spécifiques pour lever des fonds. La condition nécessaire est toujours la même, que l’argent rassemblé soit à destination d’organismes sans but lucratif.

Pour faire le bien dans le monde, la nouvelle fonctionnalité permet à tout le monde de collecter des fonds au profit d’une association simplement en créant une page dédiée. « Les dons sont vraiment personnels », a confié Naomi Gleit, vice-président de Facebook en charge du bien social. « C’est une chose pour la Croix Rouge américaine de collecter des fonds pour elle. C’est autre chose pour un ami de collecter des fonds au nom de la Croix Rouge américaine. Nous avons tendance à donner aux gens qui s’en soucient ».

« Les leveurs de fonds peuvent ainsi permettre à ceux qui les soutiennent d’organiser des pages pour partager leur histoire et mieux expliquer aux autres la mission pour ainsi rallier du monde autour de l’objectif », explique Facebook sur une page consacrée à ce sujet.

95 % de l’argent pour les organismes

Facebook précise que 95 % de l’argent collecté sera reversé aux organismes à but non lucratif concernés par la collecte de dons. Les 5 % restant restent dans la poche du réseau social pour financer les frais de filtrage et de traitement des paiements.

Pour l’heure, tout le monde n’a pas encore accès à cette fonctionnalité. Pour commencer, elle ne sera disponible qu’aux États-Unis. Ensuite, elle est en cours de déploiement ce qui signifie que seulement 1 % des utilisateurs concernés y a accès pour le moment. Tous les utilisateurs du pays pourront en profiter d’ici quelques semaines. Selon USA Today, les gens de 39 pays du monde pourront contribuer à ces campagnes de levée de fonds.

De son côté, Mashable précise que les profils de toutes les organisations qui pourront être les bénéficiaires de collecte de fonds sur Facebook seront vérifiés par le réseau social. Dans un premier temps, seuls 100 organismes à but non lucratif seront admis dans le projet initial. Il s’agit notamment de Nature Conservancy, de l’Alzheimer’s Association et d’Oxfam.

« L’aspect passionnant concernant Facebook, c’est que 1,6 milliard de personnes l’utilisent déjà » s’est réjoui Mason Weintraub, le directeur de l’engagement numérique d’Oxfam America. « Ce réseau aide à exposer davantage de personnes à la mission d’Oxfam juste à cause de sa facilité et de sa portée ».
Facebook proposait déjà son bouton « Donate Now » pour permettre aux organismes sans but lucratif de collecter des fonds.
Le nouveau système mis en place par Facebook va rendre plus facile la collecte de fonds pour les organismes concernés. Une fois qu’une personne a fait un don sur le réseau social, elle a bien évidemment la possibilité de la cause soutenue avec ses amis.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa France conserve le patrimoine logiciel de l’humanité dans une bibliothèque
Article suivantUn rappel en plein écran pour inciter à migrer gratuitement vers Windows 10
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here