Facebook : textes alternatifs ajoutés aux photos pour aider les malvoyants

Facebook vient d’exploiter l’intelligence artificielle par l’ajout des textes alternatifs automatiquement pour la description des photos envoyées en faveur des personnes malvoyantes. L’outil est nourri de million de clichés qui permettent la description de chaque élément qui apparait sur la photo.

Le fameux monde bleu virtuel décrira alors toutes les photos qui passent à travers, en mesure d’encourager les malvoyants à interagir sans problème, grâce à l’arrivée de la nouvelle génération des textes alternatifs.

Le texte alternatif de description apparait par la sélection de l’image ou au survol, en permettant aux lecteurs d’écran de décrire le contenu de la photo lorsque l’utilisateur pointe dessus. La nouveauté avait des antécédents qui se limitaient seulement à la lecture du nom de la personne qui a partagé la photo.

La personne malvoyante pourra entendre alors une description comme : « cette image peut contenir des personnes, des lunettes, pizza », à titre d’exemple.

Le nouvel outil de Facebook propose plus d’interaction avec les photos par les malvoyants

C’est avec regret, en pensant à ces personnes, que le groupe explique que chaque jour, plus de 2 milliards de photos sont partagées sur Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp et il fallait toujours qu’elles fassent recours aux autres personnes pour leur décrire le contenu des images.

Les mentions « j’aime » pour les statuts avec photos parviennent des personnes malvoyantes plus que celles qui n’ont pas de problèmes de vue, selon une étude faite par l’entreprise, malgré qu’ils n’ont en voient rien. La description ou le commentaire écrit par l’utilisateur étaient la seule solution pour savoir le contenu de l’image.

Presque 10 mois est la durée de travail de l’équipe sur un réseau neuronal calqué sur le cortex visuel, pour arriver au résultat qu’on voit aujourd’hui. Le système prend en considération non seulement les éléments ressortissants de l’image, mais aussi ce que la personne est intéressée à voir, parfois ce n’est pas juste les personnes qui figurent sur la photo qui sont intéressantes, mais aussi l’arrière-plan.

Plus de 6 millions d’images analysées chaque jour par Facebook permettent aussi de rendre son algorithme plus appris et plus affiné. La description varie entre l’apparence des gens (leur catégorie d’âge, leur nombre, leur attitude …), les sports, la nourriture, les animaux, les véhicules … etc.

Même si le système ne fournit que des mots, ou des concepts, l’entreprise travaille toujours pour pouvoir composer des phrases dites « naturelles », qui permettent un meilleur niveau de description.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa NASA partage 3 millions de photos de la Terre
Article suivantiPhone SE : trois fois plus cher que son coût de production
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here