Facebook encourage les vidéos sur son réseau en les dotant d’un compteur de vues

L’intention de Facebook est de détrôner YouTube du rang de n°1 mondial des vidéos en ligne. Pour ce faire, le réseau social améliore les fonctionnalités en proposant un compteur de vues.

C’est avec l’idée de mieux se positionner en termes de plateforme vidéo que Facebook annonce la mise en place d’un compteur de vues pour les vidéos. Le principe sera que les pages pourront accéder à un compteur à même d’indiquer la popularité d’une vidéo.

L’idée de la mise en place d’un tel compteur est bien évidemment de pouvoir susciter des vidéos virales, le genre de vidéo qui passait quais incognito sur Facebook faute d’un compteur de vues. Cette fonctionnalité est désormais proposée, une option qui vise bien évidemment à faire de l’ombre à YouTube et à Dailymotion.

En permettant aux utilisateurs de connaitre la popularité de leur vidéo, l’idée est bien évidemment de les attirer pour qu’ils postent encore plus de vidéos.

Si l’ajout de ce compteur devait permettre à Facebook d’accroitre le nombre de vidéos visionnées sur ses services, il est à souligner que cette solution est plus éthique que celle de lancer automatiquement le visionnage des vidéos (même sans son) sur les applications mobiles, ce qui vise à gonfler artificiellement le nombre de vues.

Si YouTube semble pour le moment hors de portée avec ses 6 milliards de vidéos vues par mois, l’attitude de Facebook démontre que cette hégémonie ne sera peut-être pas éternelle.

Facebook va ajouter un compteur de «vues» pour ses vidéos
Facebook va ajouter un compteur de «vues» pour ses vidéos

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSignal d’alarme pour le climat mondial
Article suivantiPhone 6 Plus : Apple officialise sa première phablette

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here