Facebook, Google, Microsoft, Twitter et Yahoo! d’accord pour bloquer la pédopornographie

Les géants de l’internet (Facebook, Google, Microsoft, Twitter et Yahoo!) se sont mis d’accord pour lutter contre les images pédopornographiques.

L’Internet Watch Foundation (IWF) a annoncé lundi que les géants de l’internet ont rejoint un projet visant à bloquer les images pédopornographiques sur le web. Concrètement, Facebook, Google, Microsoft, Twitter et Yahoo! se sont mis d’accord pour adopter un système permettant d’identifier et bloquer ces genres d’images.

Des analystes de la fondation IWF vont attribuer une sorte d’empreinte à chaque image inappropriée découverte sur le net. À partir de cette empreinte, les entreprises parties prenantes du projet vont pouvoir mettre en place des filtres pour bloquer les images éventuellement concernées.

« Cela signifie que les images de victimes pourront être identifiées et supprimées plus vite, et nous pourrons empêcher des images déjà connues d’abus sexuels sur mineurs d’être mises en ligne tout court », a déclaré Susie Hargreaves, la présidente de l’Internet Watch Foundation. Elle estime que « Ce nouveau système pourrait changer la donne dans la lutte contre la pornographie infantile ».

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentAndroid : Cortana aura droit à une méthode de lancement rapide
Article suivantLa Chine a piraté pendant 5 ans les comptes Gmail de hauts responsables américains
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here