Facebook : Messenger généralise les appels vidéo

Jusqu’à présent disponibles dans seulement 18 pays, les appels vidéo dans Messenger ont été étendus au monde entier.

C’est le 27 avril dernier que Facebook avait lancé les appels vidéos dans son application Messenger. Dans un premier temps, cette possibilité de faire de la visioconférence depuis l’application de messagerie était limitée à 18 pays : Belgique, Canada, Croatie, Danemark, France, Grèce, Irlande, Laos, Lituanie, Mexique, Nigeria, Norvège, Oman, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, États-Unis et Uruguay.

Désormais, à l’exception de quelques pays, les appels vidéo dans Messenger sont disponibles dans le monde entier, c’est ce qu’a déclaré David Marcus, le vice-président du service de messagerie instantanée du réseau social.

Pour pouvoir faire de la visioconférence depuis l’application Messenger, l’utilisateur doit disposer de la dernière version de l’application pour iOS ou Android. Ensuite, il suffit ensuite de cliquer sur l’icône en forme de caméra, en haut à droite de l’écran d’une conversation avec un contact, pour passer un appel vidéo.

Il est à rappeler que Facebook n’est pas le seul à proposer des appels vidéo gratuits (pour autant que l’on dispose d’un forfait de données ou qu’on utilise un réseau Wi-Fi).
Skype, Viber, FaceTime, Hangouts, Tango et d’autres encore proposent déjà des services similaires sur mobile. Par contre, ces concurrents ne peuvent pas revendiquer 600 millions d’utilisateurs actifs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLG : un écran OLED de 55 pouces qui s’accroche au mur avec des aimants
Article suivantGmail : comment protéger son compte ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here