Accueil » Technologie » Facebook met à jour ses règles d’utilisation

Facebook met à jour ses règles d’utilisation

Confronté au problème de devoir modéré les publications de son milliard d’utilisateurs, Facebook vient de mettre à jour ses règles « du jeu ».

La modération d’un forum n’est déjà pas simple. Dès lors, modérer un réseau social qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs qui postent et commentent n’est pas une chose aisée. C’est pour cette raison que Facebook vient une nouvelle fois de mettre à jour ses règles d’utilisation, ses règles « du jeu ».

Ce qui marque ces nouvelles règles, c’est que le premier mot employé est « mission ». En clair, Facebook se donne pour mission « de donner aux gens le pouvoir de partager et donc de rendre le monde plus ouvert et connecté ». C’est pour cette raison que ce document vise à faire du réseau social un lieu « sûr ».

Alors que la nudité sur Facebook fait couler beaucoup d’encre, notamment chaque fois le tableau « L’Origine du monde » de Gustave Courbet, est affiché, le réseau social est un peu évasif. « Les gens partagent parfois des contenus incluant des représentations de la nudité pour des raisons allant de campagnes de sensibilisation à des projets artistiques. Nous mettons des restrictions à la nudité parce que certains publics au sein de notre audience y sont particulièrement sensibles, pour des raisons d’âge ou de culture. Afin de traiter les gens correctement et de répondre rapidement aux signalements, nous devons avoir des règles que nos équipes globales peuvent appliquer de manière uniforme et simple lorsqu’elles examinent des contenus. De ce fait, notre politique peut parfois être plus brusque que nous ne le souhaiterions, et imposer des restrictions à des contenus partagés pour des raisons légitimes. Nous travaillons en permanence à améliorer l’évaluation de ces contenus, et à appliquer nos règles. »

En fait, ce texte ne dit absolument rien de précis au sujet des critères qui seront pris en compte pour prendre des sanctions ou pas. L’important dans ce cas est peut-être de voir que Facebook tente de rester ouvert d’esprit en matière de nudité.

Dans le chapitre sur les « discours de haine », il est fait mention que « Les organisations et les personnes faisant la promotion des discours de haine ne sont pas tolérés sur Facebook », en précisant qu’il s’agisse de « race », « ethnicité », « religion », « genre » ou « handicap ». À ce sujet, Facebook exige que les utilisateurs agissent sous leur « identité authentique » pour être « plus responsables ». « Si nous découvrons que vous avez plusieurs profils personnels, nous pourrons les fermer. De même, nous fermons les comptes ouverts au nom de quelqu’un d’autre », précise le réseau social.

En fait, avec ces nouvelles règles, Facebook ne révolutionne rien, ni de clarifie tout parfaitement. Elles s’apparentent donc plus à un chantier en cours, comme quoi le réseau social tente de suivre l’évolution du numérique en préservant la chèvre et le chou en maintenant un certain flou. Le plus important dans tout cela, c’est certainement que Facebook reste à l’écoute de ses utilisateurs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

Des jeux très populaires sont disponibles sur Facebook Messenger !

Facebook lance Instant Games sur Messenger

Le réseau social Facebook vient de lancer son nouveau support de jeux Instant Games, qui …

Un commentaire

  1. Pour Gustave Courbet, ce doit être parce que ce tableau est dégueulasse que Facebook le censure 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *