Facebook : Open Compute Project décolle…

En avril 2011, Facebook a lancé son projet Open Compute Project visant à créer des outils matériels pour centre de calcul sur le modèle open source. Une année après, Facebook présente la V2.

L’Open Compute Project (OCP) avait été annoncé en avril 2011 par Facebook. Ce projet vise à créer des outils matériels pour centres de calcul (serveurs, baies de stockage, rack, etc.) sur le modèle open source. Alors que la V2 vient d’être présentée, Facebook précise que son centre de calcul de Prineville doté d’équipement V1 d’OCP consomme 38% d’énergie en moins et coûte 24% moins cher.

Un an après le lancement de ce projet et sept mois après la création de la fondation qui y est associées, plusieurs leaders de l’industrie informatique ont rejoint le projet, comme HP, AMD, Fidelity, Quanta, Tencent, Salesforce.com, VMware, Canonical, DDN, Vantage, ZT Systems, Avnet, Alibaba, Supermicro et Cloudscaling.

La présentation de la V2 est l’occasion de dévoiler les premiers designs : un serveur de stockage sous le nom de code Knox et une carte-mère hautement économe en énergie développée conjointement par AMD et Intel.

HP et Dell ont également dévoilé des designs de serveurs et de baie de stockage compatible avec les spécifications Open Rack mises en avant par l’OCP et VMware. Canonical et DDN ont par ailleurs également déclaré vouloir certifier leurs produits pour une compatibilité avec les matériels de l’OCP.

Alors que ce standard semble prendre son envol, reste à savoir si les autres géants du web, comme Amazon ou Google, adopteront également ces nouveaux designs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOpen Deezer : ouverture aux développeurs
Article suivantWindows 8 : plus de lecture de DVD

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here