Facebook : place à l'anonymat et à une meilleure protection des données personnelles

Le premier réseau social en ligne mondial vient de dévoiler de nouvelles fonctionnalités en matière de protection des données personnelles, notamment un nouveau mode de connexion « anonyme ».

C’est mercredi, à l’occasion d’une conférence pour les développeurs organisée à San Francisco, que Facebook a dévoilé de nouvelles fonctionnalités en matière de protection des données personnelles, des fonctionnalités visant à renforcer les possibilités actuelles.

C’est dans ce sens que l’une des fonctionnalités qui seront déployées dans le mois à venir donnera aux utilisateurs davantage de contrôle sur le partage de leurs données avec des applications mobiles, ce qui signifie concrètement qu’il sera possible de définir quels types d’informations, on accepte de partager avec une application lorsqu’on s’y connecte avec ses identifiants Facebook. Dans le même ordre d’idée, les applications ne pourront pas publier sur le profil Facebook d’un utilisateur sans son consentement.

Histoire de préparer l’arrivée de cette fonctionnalité, une prochaine mise à jour va introduire un nouveau tableau qui récapitulera toutes les applications reliées au profil d’un utilisateur, ce qui permettra par la suite de plus facilement gérer les données personnelles qu’elles pourront accéder.

Mais la grande nouveauté sera l’apparition d’un mode de connexion « anonyme », un mode qui permettra aux utilisateurs d’essayer une application sans partager ses informations personnelles stockées sur Facebook. Ce ne sera que plus tard, si l’application convient, que l’utilisateur pourra partager certaines de ses informations personnelles.

Cette fonctionnalité est actuellement en cours de test chez quelques développeurs, aucune date n’est pour le moment communiquée au sujet de son déploiement.

Facebook mobile : nouveaux outils de confidentialité
Facebook mobile : nouveaux outils de confidentialité

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLG : grand déballage pour le 27 mai
Article suivantCampaign to Stop Killer Robots : une campagne contre le développement des soldats-robots

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here