Facebook teste son bouton « J’achète »

Dans sa quête de toujours plus monétiser ses utilisateurs, Facebook est en train de tester un bouton « J’achète ».

Que cela soit pour faciliter la tâche des internautes qui veulent acheter quelque chose ou séduire les annonceurs en proposant un nouveau service visant à accroitre leurs ventes, Facebook compte, dans tous les cas, toujours plus monétiser ses services en proposant un nouveau bouton « J’achète » au sein des publicités.

Actuellement testé aux États-Unis, ce bouton facilitera la tâche des internautes qui souhaitent acheter ce qu’ils voient dans les publicités proposées, d’un simple clic, sans quitter Facebook. Ce même bouton vise également à améliorer le taux de conversion des pubs, un moyen pour le réseau social de valoriser sa plateforme auprès des annonceurs. Dans tous les cas, le gagnant s’appelle Facebook.

Pratiquement, Facebook explique que la sécurisation des transactions est garantie du fait que les données bancaires ne seront pas communiquées à l’annonceur, une approche soi-disant pour « protéger la vie privée des utilisateurs, mais surtout pour faire du réseau social un acteur incontournable de la transaction.

Par ailleurs, Facebook annonce qu’aucune commission ne sera prélevée… pour le moment… dans l’optique d’attirer les annonceurs vers cette nouvelle fonctionnalité.

 Facebook : un bouton "J'achète" au sein des publicités
Facebook : un bouton « J’achète » au sein des publicités

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : sa production va commencer !
Article suivantMentions : Facebook lance un outil d’e-réputation pour les VIPs

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here