Facebook teste « M », son propre assistant virtuel

Pourquoi utiliser un assistant virtuel tiers alors qu’on peut le faire soi-même ? C’est ce qu’a pensé Facebook avec « M », son assistant virtuel pour Messenger.

En matière d’assistant virtuel, les utilisateurs de Facebook peuvent parfaitement utiliser Siri d’Apple, Google Now de Google ou encore Cortana de Microsoft. Ils peuvent aussi utiliser M, l’assistant virtuel directement proposé par le réseau social.

C’est mercredi que Facebook a lancé le test de son assistant virtuel M. Il est intégré à l’application de messagerie mobile Messenger. « Aujourd’hui nous commençons à tester un nouveau service baptisé M », a indiqué le réseau social.

« M est un assistant personnel numérique à l’intérieur de Messenger, qui réalise des tâches et trouve des informations pour vous », précise David Marcus, en charge des services de messagerie chez Facebook.

Il explique également que M fonctionne avec « un système d’intelligence artificielle qui est entraîné et supervisé par des personnes réelles ».

À la différence des assistants virtuels concurrents, il prétend aussi que M pourra accomplir une tâche jusqu’au bout, à savoir « acheter des objets, faire livrer des cadeaux à des proches, réserver des restaurants, faire des arrangements pour des voyages, prendre des rendez-vous, et beaucoup plus ».

Alors que Siri, Google Now et Cortana obéissent également aux commandes vocales, rien n’est précisé à ce sujet pour M.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGmail est capable de remplir l’Agenda avec vos vols et réservations d’hôtel
Article suivantCérès : une mystérieuse montagne qui interloque les scientifiques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here