Facebook : tout n’est pas publiable sous peine de prison

Si les réseaux sociaux sont un terrain propice pur publié tous et n’importe quoi, tout n’est pourtant pas publiable sous peine de finir en prison.

Si certains étaient tentés de publier n’importe quoi sur les réseaux sociaux, il faut néanmoins rester prudent. C’est ce qu’un Autrichien a appris à ses dépens en étant condamné à 18 mois de prison pour avoir posté sur Facebook des images nazies.

C’est pour avoir publié des images d’Adolf Hitler, de croix gammées et d’uniformes SS qu’un Autrichien de 29 ans a été condamné par un tribunal autrichien.

L’accusé a admis les faits tout en affirmant ne pas réaliser que ses images pouvaient être vues par tout le monde. Il a également nié avoir voulu glorifier le nazisme, même s’il a également reconnu avoir été membre actif de la scène skinhead entre 2000 et 2002.

L’accusé est pour le moment toujours en liberté dans l’attente de sa décision ou pas de faire appel au verdict.

Une chose est donc certaine, même si les réseaux peuvent dans certains cas ressembler à des « poubelles », tout ne peut pas être jeté en pâture sur internet.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker