Facebook : tout n’est pas publiable sous peine de prison

Si les réseaux sociaux sont un terrain propice pur publié tous et n’importe quoi, tout n’est pourtant pas publiable sous peine de finir en prison.

Si certains étaient tentés de publier n’importe quoi sur les réseaux sociaux, il faut néanmoins rester prudent. C’est ce qu’un Autrichien a appris à ses dépens en étant condamné à 18 mois de prison pour avoir posté sur Facebook des images nazies.

C’est pour avoir publié des images d’Adolf Hitler, de croix gammées et d’uniformes SS qu’un Autrichien de 29 ans a été condamné par un tribunal autrichien.

L’accusé a admis les faits tout en affirmant ne pas réaliser que ses images pouvaient être vues par tout le monde. Il a également nié avoir voulu glorifier le nazisme, même s’il a également reconnu avoir été membre actif de la scène skinhead entre 2000 et 2002.

L’accusé est pour le moment toujours en liberté dans l’attente de sa décision ou pas de faire appel au verdict.

Une chose est donc certaine, même si les réseaux peuvent dans certains cas ressembler à des « poubelles », tout ne peut pas être jeté en pâture sur internet.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentConsole de jeux : est-ce que Google va entrer dans la danse ?
Article suivantSamsung : l’immersion dans l’image grâce à la télévision incurvée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here