Facebook : un assistant virtuel qui utilisera des connaissances humaines

La force des assistants virtuels est leur intelligence artificielle. Cela ne sera pas le cas de Moneypenny, l’assistant virtuel que développe Facebook vu qu’il s’appuiera sur des connaissances humaines.

La force de Siri, Cortana ou encore Google Now, les assistants virtuels proposés par Apple, Microsoft et Google reposent sur leur intelligence artificielle. Dans le but de pouvoir répondre à toutes les questions de ses utilisateurs, Facebook va aussi proposer son propre assistant virtuel.

Connu sous le nom de code Moneypenny, l’assistant virtuel de Facebook devrait fortement se différencier des solutions concurrentes. En effet, selon The Information, la force de ce service ne serait pas son intelligence artificielle, mais les connaissances humaines.

En fait, les utilisateurs de Moneypenny ne seraient pas en contact avec une quelconque intelligence artificielle, mais avec des conseillers humains, des personnes capables de les guider dans leurs demandes les plus diverses, bien évidemment avec l’objectif de pouvoir répondre à n’importe quelle recherche, ou commande de produit ou de service.

Il est par ailleurs évoqué que Moneypenny pourrait être intégré à l’application mobile Messenger.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentReddit : la démission de la PDG qui pose la question du rapport de force sur internet
Article suivantLes graisses saturées affectent le comportement

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here