Facebook : un usage des données privées qui ne plait pas à tout le monde

Comme le terme « privé » le stipule bien, on ne peut pas faire n’importe quoi avec les données privées des utilisateurs. C’est dans ce sens que six organisations de défense des libertés sur Internet s’attaquent à Facebook.

Suite à une décision de justice relative à l’usage de données privées dans de la publicité, Facebook compte verser 20 millions de dollars à un groupe de plaignants. Mais où le bât blesse, c’est que le réseau social compte sur cette décision pour payer sa dette et, de ce fait, se donner le droit de légitiment utiliser les données privées pour sa publicité, sans le consentement des utilisateurs.

Si Facebook explique de son côté vouloir revoir ses explications sur la façon dont le nom, la photo du profil et le contenu peuvent être utilisés en relation avec de la publicité, six organisations de défense des libertés sur Internet viennent d’adresser un courrier à l’Agence de protection des consommateurs des États-Unis (FTC).

Par cette action, ces organisations, dont l’Electronic Privacy Information Center et le Center for Digital Democracy, comptent empêcher l’entrée en vigueur des nouvelles pratiques de Facebook. Est-ce que cette manœuvre réussira ? Peut-être… Mais même si c’était le cas, cela n’empêcherait certainement pas le réseau social de faire d’autres tentatives dans ce sens, car monétiser ses utilisateurs est une obligation de survie financière.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIFA Berlin 2013 : place aux écrans ultras haute-définition
Article suivantApple : jour J

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here