Facebook : vers la fin des usurpateurs d’identités ?

En lançant, en février 2012, une vaste campagne de vérification des données personnelles associées aux profils des utilisateurs, Facebook s’est attaqué au problème des usurpateurs d’identités. Aujourd’hui, en lançant le concept de pages vérifiées, Facebook compte aller encore plus loin dans cette direction.

Alors que Facebook convoite de devenir le principal moyen de communication et de diffusion, les milliers d’usurpateurs qui polluent le site au point de détourner du trafic pénalisent grandement la crédibilité sur réseau social. C’est pour cette raison que, depuis février 2012, Facebook a entrepris une vaste campagne de vérification des profils en invitant les utilisateurs à multiplier les données personnelles associées à leurs comptes.

Mais dans sa démarche de mettre une ola aux divers abus en matière de comptes, Facebook compte prochainement mettre en place le concept de « pages vérifiées ». Ce concept prévoit l’annotation des profils par un badge signifiant que celui-ci correspond bel et bien à une personne dont l’identité a été vérifiée et qu’il s’agit bien du compte officiel de la personne en question.

Cette mesure ne sera pour autant pas généralisée à tous les utilisateurs du réseau social, elle devrait être cantonnée aux profiles des célébrités, personnalités politiques, journalistes, marques et sociétés. Par ailleurs, Facebook n’a pas précisé la manière utilisée pour effectuer cette vérification d’identité. Il semblerait qu’il s’agira d’une procédure partiellement automatique basée sur un module qui sera envoyé uniquement aux profils concernés.

Il reste à espérer que cette mesure contribue à limiter le nombre d’abus en matière de fausses pages de profil, ce qui permettrait d’améliorer l’image du réseau social et redonner un peu de confiance aux utilisateurs de Facebook.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentKeynote : que nous réserve Apple pour le 10 juin prochain ?
Article suivantCloud Computing : les enjeux d’un marché très lucratif

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Voilà ce que Facebook devait faire depuis longtemps.

    Maintenant, ça va être plus claire et plus contrôlé, mais fallait s’en douter avec toutes ses usurpations, mais tant mieux, maintenant Facebook reprend le contrôle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here