Facebook : vers une politique pour les proches des personnes décédées ?

L’histoire de John Berlin, un américain décédé en janvier 2012, pourrait conduire Facebook à une nouvelle politique pour les proches des personnes décédées.

L’opération Look Back lancée par Facebook à l’occasion de son dixième anniversaire a donné des idées à John Berlin, un Américain qui a perdu son fils en janvier 2012. Pour disposer d’une vidéo d’une minute de son activité sur le réseau social serait en effet un souvenir inestimable. Petit hic, il ne connait pas les codes d’accès de son fils disparu…

Après avoir tenté sans succès de contacter Facebook, John Berlin décide de publier une vidéo afin de provoquer un élan de solidarité. Visionnée plus de 2 700 000 fois sur la toile, cette vidéo semble avoir finalement réussi à émouvoir le réseau social qui a promis une vidéo dans les jours à venir.

Mais l’initiative de cet Américain pose surtout la question de la politique à appliquer avec les proches d’une personne décédée. De fait, proposer un Look Back pourrait être un élément de réponse. Est-ce que cela va devenir une politique généralisée en la matière de la part du réseau social ?

Grâce à Facebook, un père va pouvoir se remémorer le passé de son fils décédé
Grâce à Facebook, un père va pouvoir se remémorer le passé de son fils décédé

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid : Tim Cook se lâche !
Article suivantMicrosoft pourrait prochainement lancer « Office Online » gratuitement !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here