Facebook : WhatsApp comme grand attracteur à utilisateurs ?

Selon Mark Zuckerberg, WhatsApp pourrait attirer entre 2 et 3 milliards de nouveaux utilisateurs, un véritable attracteur à utilisateurs pour l’acquisition du réseau social.

Acquis en février dernier pour la somme de 16 milliards de dollars, WhatsApp revendique déjà 600 millions d’utilisateurs actifs. Si ce nombre peut déjà sembler intéressant, il est encore très loin des estimations de Mark Zuckerberg.

Cité par Bloomberg, le patron de Facebook estimerait que le potentiel du service de messagerie WhatsApp pourrait être de connecter assez rapidement entre 2 et 3 milliards d’utilisateurs, ce qui pourrait faire de cette acquisition un véritable attracteur à utilisateurs pour le réseau social.

Soi-disant déclarés lors d’une soirée organisée par le géant des télécoms américain, Carlos Slim, les propos de Mark Zuckerberg font mention de son intention que WhatsApp soit un véritable vecteur de croissance pour le réseau social au point d’affirmer « être prêt à dépenser ce qu’il faut pour faire grandir le service de messagerie » dans le but de la rendre n°1 mondiale.

La croissance du nombre d’utilisateurs est bien évidemment importante pour Mark Zuckerberg, car cette croissance est également synonyme de développement de la monétisation des utilisateurs.

Mark Zuckerberg estime que WhatsApp pourrait attirer entre 2 et 3 milliards d'utilisateurs
Mark Zuckerberg estime que WhatsApp pourrait attirer entre 2 et 3 milliards d’utilisateurs

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle intègre son générateur de mots de passe dans Chrome Canary
Article suivantIFA 2014 : la maison se connecte de plus en plus

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here