Faut-il tenter d’entrer en contact avec des civilisations extraterrestres ?

Alors que la question de l’existence des civilisations extraterrestres se pose toujours, une autre question tout aussi épineuse se pose : faut-il tenter ou non d’entrer en contact avec des civilisations extraterrestres ?

Alors que l’existence des civilisations extraterrestres fait toujours débat dans la communauté scientifique, une autre question du même genre la divise. Cette question est de savoir s’il faut tenter ou pas d’entrer en contact avec des civilisations extraterrestres ? Cette très sérieuse question divise la communauté scientifique internationale.

Douglas Vakoch, scientifique américain de l’Institut SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence), rappelle que « pendant cinquante ans, nous avons pointé des radiotélescopes vers des étoiles en quête de signaux d’autres civilisations, mais sans succès ». Avec le nouveau programme Active SETI, l’idée est de désormais passer à l’action.

« Nous inversons le processus pour prendre un rôle actif en transmettant de puissants signaux riches en informations vers d’autres mondes dans l’espoir d’avoir une réponse », explique Douglas Vakoch. Il précise que ce sont des systèmes stellaires « proches », avec des planètes habitables, qui seront visés en premier lieu. Il est prévu de diffuser du contenu d’internet afin de leur montrer notre histoire et notre culture.

Pour d’autres scientifiques, c’est le principe de « Pour vivre heureux, vivons cachés » qui prévaut. C’est par exemple l’avis de l’astrophysicien mondialement connu Stephen Hawking. Pour justifier sa position, il cite le funeste destin de certaines communautés moins avancées qui ont pris contact avec d’autres peuples, comme ce fut le cas pour les Incas à l’arrivée des Espagnols.

Et vous, qu’en pensez-vous : faut-il être prudent ou plutôt actif dans la recherche de civilisations extraterrestres ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIntel Compute Stick : un mini-PC au format d’une clé HDMI
Article suivantUn moteur de recherche pour traquer les cybercriminels dans le web profond

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

4 Commentaires

  1. Je suis totalement du même avis que toi. Sois on serait soumis et dépouillé soit on ne pourrait pas s empêcher de le faire aux plus faibles… (petit air de déjà vu).

  2. Pourquoi nier encore et encore l’existence de vie extraterrestre ? Des personnes ont même communiqué avec eux. Le gros problème c’est qui aura d’audace et de volonté pour nous dévoilé la vérité assez rapidement.

    Rien n’arrive par hasard…

  3. J aurai tendance a avoir un point de vue negatif sur le sujet.
    Certes, les civilisations les moins avancées ont toujours ou presque recherchée le contacte avec les plus avancées mais il ne faut pas oublier qu ils ont été colonisé par les plus puissants pour leurs ressources le plus souvent.
    Que est ce qui nous dit que l on ne sera pas sujet a la colonisation voire a l esclavagisme au contacte de ces civilisations extra-terrestre
    Pensez a la série V! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here