Faute de savoir, des experts de l’Antiquité ont demandé l’aide des internautes

Incapables de déterminer l’utilité d’un « sceptre antique » découvert dans un cimetière de Jérusalem, des experts de l’Antiquité ont lancé un appel sur internet. La réponse n’a pas tardé. Surprise !

C’est en juin 2015 que le gardien d’un vieux cimetière de Jérusalem a découvert un mystérieux sceptre doré. Pensant qu’il s’agissait d’un engin explosif, il a appelé la police. Elle a assuré que l’objet de 8 kg est inoffensif.

L’objet s’est alors retrouvé chez des experts de l’Antiquité. Passé aux rayons X et analysé, ce sceptre pourrait provenir de vestiges des époques romane ou byzantine. Sa datation exacte reste inconnue. Mais quelle était son utilité ? L’autorité des antiquités d’Israël a tenté de comprendre, de déchiffrer ce « spectre antique » pendant six mois. Sans trouver d’explication plausible.

À court d’idée, les experts ont décidé de demander l’aide de la communauté internet. C’est ainsi que, le 22 décembre, ils ont demandé aux internautes ce que pourrait être cet objet. De nombreuses réponses ont fusé : relique antique, objet de culte juif, ancien instrument de massage utilisé par les Égyptiens, même cuillère à miel. Mais surtout, la « bonne » réponse a été donnée.

En quelques heures, l’objet présenté sur la photo publiée sur le web a été identifiée comme étant un harmoniseur Beamer Weber-Isis, un dispositif tout ce qu’il y a de plus moderne. Il est censé éloigner les ondes négatives.

Maintenant que les experts de l’Antiquité ont cette réponse, ils se posent une autre question : qu’est-ce que cet objet faisait enterrer dans un vieux cimetière de Jérusalem ? Qui sait, faute de trouver une explication, ils poseront à nouveau la question sur internet.

**English translation below**שאפו לגולש מיכה ברק מאיטליה, ולכל מי שלקח חלק בפתרון תעלומת החפץ מבית הקברות הירושלמי!מ…

Posté par ‎רשות העתיקות – לגעת בעבר‎ sur mardi 22 décembre 2015

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXbox One vs PlayStation 4 : Noël confirme le KO de Microsoft
Article suivantFacebook suspend la page d’un pub à cause de son nom « raciste » ou « offensant »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here