Feu vert pour le mariage Orange – Bouygues Telecom ce mercredi ?

La rumeur nous provient du site Les Echos. À le croire, le mariage entre les opérateurs Orange et Bouygues Telecom pourrait se jouer ce mercredi. Selon ses informations, un conseil d’administration de Bouygues a été convoqué avec comme ordre du jour la validation de la vente de sa filiale télécoms.

Le quotidien précise que « les discussions sur les prises de participation respectives de l’État et Bouygues au capital d’Orange ne sont pas finalisées » en soulignant que les protagonistes ont travaillé d’arrache-pied pendant tout le weekend dans le but de gommer les aspérités et trouver un terrain d’entente. Il est précisé que « la question relative à la valeur des actions Orange retenue pour l’opération pose encore problème ».

Au niveau du partage des actifs, le dossier semble bouclé. Il est dit que « Free reprendrait une bonne part du réseau, des fréquences et aussi des boutiques. De son côté, SFR récupérerait des clients mobiles, fixes et entreprises ». Les Echos précisent aussi que « selon nos informations, SFR récupérerait bien plus de fréquences que ce qui était prévu au départ ».

Pour autant que cette information sur la réunion d’un conseil d’administration de Bouygues soit vraie, cela signifierait que le dossier serait en passe d’être bouclé. En cas d’acceptation, ce mariage entre Orange et Bouygues Telecom pourraient aller de l’avant, ce qui signifierait un sacré bouleversement des télécoms en France. Cela signifie aussi l’entrée en scène des autorités de la concurrence, ce qui signifie que l’on va encore entendre parler de ce mariage pendant un certain temps.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIl y avait des rivières et des lacs qui coulaient sur Pluton, mais d’azote
Article suivantPanique sur Instagram : changement ou pas changement ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here