Firefox : le navigateur anti NSA ?

Revenant sur la polémique de PRISM et des pratiques de la NSA, le directeur technique de Mozilla affirme que Firefox est le seul navigateur « protégé » de ces pratiques.

L’année 2013 aura été marquée par la polémique entourant les révélations d’Edward Snowden, le projet PRISM et les pratiques de la NSA. En réponse à cela, le directeur technique de Mozilla affirme que Firefox est le seul navigateur véritablement open source, donc à l’abri de telles pratiques.

En effet, selon Brendan Eich, qu’est-ce qui empêcherait une agence gouvernementale d’imposer discrètement un morceau de code à leurs applications propriétaire de manière à créer une porte dérobée pour que la NSA puisse récupérer des données de surf en toute impunité ? Rien dans le cas de Chrome, Safari et Internet Explorer, des applications contenant du nombreux code propriétaire.

Par contre, faire la même chose sans Firefox est pratiquement impossible. En tant que véritable logiciel open source, le code du navigateur Firefox est totalement à la disposition des développeurs, ce qui le protège quelque part de ce genre de malversation.

Mais est-ce que cela signifie réellement que Firefox est à l’appris ? Sans trafiquer le code, il est tout de même plus facile de détecter des failles dans du code open source…

Face à l'affaire PRISM, Mozilla rappelle l'importance d'un navigateur open source
Face à l’affaire PRISM, Mozilla rappelle l’importance d’un navigateur open source

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGrillbot : pourquoi ne pas faire nettoyer son grill par un robot ?
Article suivantLondres, mars 2014 : sera-ce la présentation du Galaxy S5 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here