Firefox OS : arrivée en force au MWC 2014

MWC 2014 : Firefox OS fait son show avec 8 smartphones et 3 tablettes

En étant proposé sur huit smartphones et trois tablettes, Firefox OS fait une entrée en force à l’occasion du Mobile World Congress 2014 de Barcelone.

Alors que le Mobile World Congress 2014 (MWC 2014) de Barcelone vient à peine d’ouvrir ses portes, on remarque déjà que Firefox OS y fait une arrivée en force. Avec huit smartphones et trois tablettes, le système d’exploitation mobile de la Fondation Mozilla compte donc partir à la conquête du monde.

Avec Alcatel qui a dévoilé son OneTouch Fire C (dual-core à 1,2 GHz, écran de 3,5 pouces 320 x 480 points, 3G), son OneTouch Fire E (dual-core à 1,2 GHz, écran de 4,5 pouces 540 x 960 points, 3G) et son OneTouch Fire S (quad-core à 1,2 GHz, écran de 4,5 pouces 540 x 960 points, 4G), ou Huawei qui présente son Y300 (dual-core à 1 GHz, écran de 4 pouces 480 x 800 points, 3G), ou encore l’Open C (dual-core à 1,2 GHz, écran de 4 pouces 480 x 800 points, 3G) et l’Open II (dual-core à 1,2 GHz, écran de 3,5 pouces 320 x 480 points, 3G) de ZTE, les constructeurs misent sur Firefox OS.

Outre les smartphones, avec la Fire 7 d’Alcatel, la VIA Vixen et la Foxconn InFocus, ce sont aussi des tablettes numériques qui se mettent à Firefox OS.

Avec cette offre qui s’enrichit sur plusieurs segments, il est certain que les parts de marché de Firefox OS vont grimper. Mais est-ce que le système d’exploitation de Mozilla va réellement arriver à percer ?

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentMWC 2014 : journal de la première journée
Article suivantWhatsApp : la panne qui fait fuir les utilisateurs
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here