Firefox remplace Google par Yahoo comme moteur de recherche par défaut

Alors que pendant 10 ans Google a été le moteur par défaut de Firefox, ce sera Yahoo! qui lui succédera pour les 5 prochaines années.

Depuis que Google a lancé son navigateur Chrome, qui a commencé à accaparer des parts de marché de Firefox, les relations entre Google et la Fondation Mozilla se sont progressivement dégradées, même si le moteur de recherche représente près des revenus de la fondation. Une page de cette alliance est désormais tournée vu qu’il vient d’être annoncé que ce sera Yahoo! qui deviendra le prochain moteur de recherche par défaut de Firefox, pour les 5 prochaines années.

Le moteur de recherche Google restera toujours dans Firefox, mais plus en tant que moteur par défaut.
Il est à souligner que Yahoo! ne sera le moteur par défaut partout dans le monde. La Fondation a en effet également décidé que ce serait Yandex en Russie et Baidu en Chine.

Alors que la participation financière de Google était estimée à environ 300 millions de dollars, le montant négocié avec Yahoo! n’a pas été communiqué. À ce sujet, Chris Beard, directeur général de Mozilla, déclare que « l’amélioration des conditions économiques est solide », ajoutant que « il va permettre à Mozilla d’innover et faire avancer notre mission de manière à mieux servir nos utilisateurs et le web ».

Yahoo! fait également une bonne affaire vu que le trafic généré par Firefox est estimé à quelque 100 milliards de requêtes par an. Cela va permettre au moteur de recherche, alimenté par Bing de Microsoft, de se repositionner face à Google.

Pour finir, il faut ajouter que c’est dans une prochaine version de Firefox que le changement du moteur de recherche par défaut se fera, une version qui héritera d’un moteur de recherche « propre et moderne » de la part de Yahoo!.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe service Google Stars arrivera avec Chrome 40
Article suivantAchats in-App : Apple se plie aux recommandations de la Commission européenne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here