Flickr : passage obligatoire par Yahoo!

Il faudra prochainement devoir obligatoirement passer par Yahoo! pour utiliser Flickr vu que les authentifications par Google et Facebook vont prochainement être désactivées.

C’est conformément à la feuille de route présentée il y a plusieurs mois que Yahoo! devrait désactiver fin juin la possibilité d’authentification par des comptes tiers, typiquement par Google et Facebook, à Flickr. Concrètement, pour pouvoir accéder à ce service de partage de photos et de vidéos, il faudra obligatoirement passer par un compte Yahoo!.

Ce recentrage stratégique lancé depuis plusieurs mois par Yahoo! se poursuit donc. Après « Yahoo Sports Tourney Pick’em » qui a ouvert le bal il y a quelques semaines, c’est donc Flickr qui va suivre la même voie.

Si Yahoo! justifie cette stratégie par sa volonté de proposer « la meilleure expérience personnalisée à tout le monde », la réalité se résume surtout à couper toutes les liaisons avec les services qui n’appartiennent pas à son écosystème, un moyen comme un autre de forcer les utilisateurs à se focaliser principalement sur les services proposés par Yahoo!. De plus, vu que la monétisation des utilisateurs est primordiale, ce recentrage va bien évidemment permettre de collecter plus d’information sur les internautes, donc également de mieux pouvoir cibler sa publicité si rémunératrice.

Dans ce sens, on soulignera que l’agenda de Yahoo! prévoit justement plusieurs déploiements touchant la publicité, par exemple sa nouvelle plate-forme publicitaire Yahoo Advertising (Web, mobile et vidéo), mais aussi la consolidation de Yahoo Gemii, son marché publicitaire unifiée pour les recherches sur terminaux mobiles.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNintendo : le succès de « Mario Kart 8 » n’empêche pas une restructuration en Europe
Article suivantPepper : Aldebaran Robotics mis à l'honneur par Softbank

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here