Une Ford autonome sur les routes californiennes en 2016

Ford s’est enregistré auprès des autorités californiennes pour que ses voitures autonomes puissent être testées en situation réelle. Elles rouleront en 2016.

Mark Fields, le patron de Ford, l’a annoncé. L’entreprise prépare activement son premier véhicule entièrement autonome. Cette voiture pourrait rouler sur les routes américaines d’ici 2020, sans qu’il précise la date de sa commercialisation. Une chose est en tout cas certaine, le constructeur avance dans son projet.

Il vient en effet de demander l’autorisation de pouvoir tester des voitures autonomes en situation réelle sur les routes de Californie auprès des autorités. Elles sillonneront certaines routes et rues dès 2016. Plus précisément, le constructeur s’est enregistré auprès du programme officiel qui encadre les tests de voitures sans chauffeur.

Pour ses essais, Ford utilisera des Fusions hybrides (Mondeo Hybrid en Europe) sans conducteur. Ces voitures sont déjà équipées de technologies d’aide à la conduite, comme une caméra 180° à l’avant et des radars et capteurs à ultrasons. En plus, elles seront dotées de quatre capteurs Lidar pour créer en temps réel une carte 3D de l’environnement immédiat du véhicule. Pour Ford, ces essais doivent répondre à plusieurs questions : les interactions entre une voiture autonome et les piétons dans la réalité pour comprendre et élaborer des réponses appropriées à des événements inattendus, la compilation en temps réel des données de tous les capteurs dans le but de connaitre l’environnement à 360°.

Avec ces essais en situations réelles, Ford sort de sa ville fictive, près de Detroit. Il va s’agir de confronter le comportement imaginé par les ingénieurs à celui des autres usagers de la route. Il est à noter que le constructeur possède justement un laboratoire de recherche à Palo Alto, en Californie.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOS X : un tiers réussi à consulter les données des utilisateurs de l’antivirus MacKeeper
Article suivantLes startups françaises de la e-santé se réunissent sous la bannière de France eHealthTech

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here